Les Etats-Unis ne sont pas le pays le plus obèse, mais ne devraient pas crier victoire

Un cours de Zumba. REUTERS/Rick Wilking

Un cours de Zumba. REUTERS/Rick Wilking

Les tableaux sont parfois trompeurs. Le site CBS a publié lundi 8 juillet un article (initialement paru sur le Global Post) sur les dernières données de l'obésité fournies par la Food and Agriculture Organization (FAO). En s'appuyant sur les données de l'agence de l'ONU, le site américain soutient que les Etats-Unis ne sont plus le pays avec le plus fort taux d'obésité au monde.

«La FAO a rapporté le mois dernier que le Mexique a un taux d'obésité adulte de 32,8% –juste au-dessus des Etats-Unis et de leurs 31,8%– qu'elle met sur le compte d'une production agricole de plus en plus industrielle au service d'une épidémie mondiale d'obésité et de malnutrition.»

L'information est reprise ce mardi 9 juillet par l'autre géant américain, Gawker, dans un article titré «L’Amérique n'est plus le pays le plus obèse au monde».

«Même si la moitié de sa population est pauvre, même si les autorités lancent une campagne nationale contre la faim, le Mexique aurait selon certains récemment remplacé les Etats-Unis comme pays le plus potelet des nations peuplées du monde.»

Le Mexique est en effet devant les Etats-Unis avec un taux d'obésité adulte de 32,8%. Ce n'est en revanche pas le pays avec les plus d'obèses, selon cette étude. L’Egypte, qui compte plus de 80 millions d'habitants (plus de 110 millions pour le Mexique), a un taux d'obésité adulte de 34,6% en 2008. Et si l'on observe les pays plus petits et avec moins d'habitants, on trouve, devant le Mexique, le Koweït avec 42,8% d'obésité adulte, ou encore la Jordanie avec 34,3%.

L'article de Gawker le signale, certaines îles par exemple dépassaient en 2008 de loin le Mexique et les Etats-Unis.

«Selon l'étude, Nauru, une petite île dans le Sud Pacifique, a un taux d'obésité [adulte] de 71,1%, le plus haut du monde.»

Cette étude est certes la dernière mondiale sur l'obésité par pays. En revanche, les Etats-Unis ne devraient pas crier victoire trop tôt. Le rapport de la FAO, même s'il se fonde sur les données de l'ONU et de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et a été publié au début du mois de juin, utilise des données de 2008, du moins en ce qui concerne les taux d'obésité. Les chiffres de 2008 sont permettent donc de comparer les Etats-Unis au reste du monde.

Cependant, les chiffres récents tirés des études plus spécifiques par pays ne sont pas en faveur des Nord-Américains. Les données 2009-2010 des Centers for Disease Control and Prevention (CDC) indiquent un taux d'obésité adulte de 35,7% aux Etats-Unis, bien loin des 31,8%. Une étude de la Trust for America's Health parue fin 2012 parlait également d'un taux supérieur à 35%. Selon un rapport 2012 publié sur un des sites de l'OMS, ce taux atteint au Mexique 31,7%, ce qui semble être le chiffre le plus récent disponible.

Partager cet article