Science & santéLife

Mystérieux sursauts radios intergalactiques observés à Parkes

Margaux Leridon, mis à jour le 05.07.2013 à 18 h 27

Des astronomes ont fait une étrange découverte dans les archives du radiotélescope de l’Observatoire de Parkes, en Australie. Comme l’explique Discovery News, ils ont d’abord repéré un signal radio très puissant de quelques millisecondes, puis trois autres signaux d’une puissance similaires. Contrairement à la plupart des signaux radio cosmiques provenant de la Voie lactée observés jusqu’à présent, ces quatre-là semblent venir de l’extérieur de notre galaxie, à plusieurs millions d’années-lumières de distance.

En une poignée de millisecondes à peine, chacun de ces signaux libère l’équivalent de l’énergie émise par le Soleil en 300.000 ans. Les explications avancées sont nombreuses, incluant notamment la collision d’étoiles à neutrons dotées de champs magnétiques super puissants; l’évaporation de trous noirs; des sursauts de rayons gammas associés à des supernovas.

Néanmoins, aucun rayon gamma lié à ces signaux n’ayant été détecté, les astronomes ont exclu ces explications les unes après les autres. Il s’agirait donc, comme le suggère l’astronome James Cordes dans son article publié dans le magazine Science, d’un phénomène astrophysique à haute énergie totalement inédit.

Pourtant, un signal comparable avait déjà été observé en 2007 par l’équipe de Duncan Lorimer. A l’époque, il avait semblé tellement puissant que le logiciel avait exclu qu’il puisse être d’origine astrophysique et l’avait partiellement supprimé de la base de données. Certains sursauts radios de 1989 ont également été évoqués comme potentiellement similaires. On n’avait alors pas été capable d’identifier ces phénomènes. Aujourd’hui, on les observe de nouveau, mais ils restent tout aussi mystérieux.

The Register associe cet événement à l’annonce de l’université de Nouvelle-Galles du Sud selon laquelle un récent travail sur une naine blanche pourrait permettre de démontrer que les différentes régions de l’univers présentent des lois physiques différentes. Une grosse semaine pour l’astronomie donc, selon le site britannique. 

Margaux Leridon
Margaux Leridon (80 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte