Science & santéLife

La junk food dans les écoles américaines, c'est fini

Lucie de la Héronnière, mis à jour le 28.06.2013 à 16 h 04

Donut heaven/ Bochalla via Flickr CC License by

Donut heaven/ Bochalla via Flickr CC License by

Adieu junk food et sodas dans les écoles américaines. Les boissons énergétiques très caloriques, les barres chocolatées et autres friandises bien sucrées ne seront plus autorisées à la vente, à partir de l’année scolaire 2014-2015.

C’est ce que vient d’annoncer l’USDA, United State Department of Agriculture (ministère de l’Agriculture), dans le but de limiter les teneurs en gras, sel et sucre des aliments vendus aux écoliers, rapporte CBS news.

Les enfants pourront toujours apporter leur sandwich-mayo fait maison, mais la junk food sera introuvable dans les «snacks» autour de l’école, dans les propositions «à la carte» des cafétérias scolaires et dans les distributeurs automatiques. Les repas «classiques» des cantines, à faible coût, subventionnés par les Etats, étaient déjà réglementés.

Alors, de quoi les enfants américains vont-ils devoir se séparer (enfin, au moins sur le temps de la journée d’école)? En images chez USA Today: les donuts, les chips, les sandwichs cookies... Finis aussi les barres chocolatées et les sodas au distributeur. 

Tout cela sera remplacé par des aliments plus sains, des «snacks intelligents», correspondant à des normes précises, comme l’obligation de ne pas dépasser certains niveaux de sucres, de sel, de graisses.

Et celle de ne pas aller au-delà de 200 calories pour une collation. Collations qui devront contenir de «vrais aliments», fruits, légumes, céréales complètes ou produits laitiers... Pour éviter que des industriels malins ajoutent des vitamines ou des substituts, seulement pour ajuster les valeurs nutritives de produits de junk food existants.

A la place, les écoliers américains pourront alors manger du pop-corn light, des barres de granola, des petits sachets de cacahuètes (non salées?), des bols de fruits, des tortillas faibles en matières grasses…

Côté boisson, les enfants se contenteront d'eau, gazeuse ou non, de jus 100% fruits ou légumes, de lait faible en matières grasses. Dans le secondaire, on pourra quand même acheter des sodas ou boissons énergétiques contenant moins de 60 calories par portion de 350 ml.

Ce nouveau règlement ne s’appliquera ni aux ventes de gâteaux après l’école pour partir en classe verte, ni pendant les évènements sportifs et toutes autres temps parascolaires. Ni pour les pâtisseries apportées pour les anniversaires.

Et n'empêchera pas les enfants de venir avec un paquet de chips dans le sac à dos. Mais aura le mérite, selon ses promoteurs, d'orienter vers de meilleurs choix alimentaires. Pour ses détracteurs, c'est un pas de plus vers le «nanny state», comme le déclare le Républicain Lee Terry au New York Times

Lucie de la Héronnière
Lucie de la Héronnière (148 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte