Science & santéLife

Etes-vous prêt à élever des sauterelles dans votre cuisine?

Lucie de la Héronnière, mis à jour le 23.06.2013 à 8 h 38

SauterelleSandrinerouja via Flickr CCLicence By

SauterelleSandrinerouja via Flickr CCLicence By

En mai, la FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture) a publié un rapport soulignant le rôle essentiel des insectes –sains, nutritifs, bons pour l’environnement et pas chers– dans la lutte contre la faim dans le monde. Dégustés frits, d'origine sauvage ou d’élevage, les multiples variétés de petites bêtes pourraient bien nous nourrir en 2050...

Tout cela n’est pas forcément appétissant et des designers tentent de nous aider à passer le cap. Good s’attarde sur le terrarium Lepsis, intéressant objet figurant parmi les finalistes des Index Awards, un grand prix organisé par Index (une association danoise qui veut promouvoir le design «pour améliorer la vie»), qui récompense des objets beaux, nouveaux et intelligents, des applications mobiles et quelques programmes et initiatives.

Le but de ce fameux objet, une sorte de gros bocal, est de vous permettre d'élever des sauterelles dans votre propre cuisine, avec élégance. Le terrarium, en verre bien sûr, contient une structure alvéolée d’une belle couleur assortie aux sauterelles…

Selon Good, le designer, Mansour Ourasanah, originaire d’Afrique occidentale, est touché par le fait que la production de viande contribue à une grande partie des gaz à effet de serre et voit les insectes comme une réponse à la demande croissante de produits alimentaires durables.

Le design inclut des modules pour nourrir les bestioles, les «récolter» et... les tuer bien sûr. Et hop, à la poêle. Mansour Ourasanah explique:

«Nous devons en finir avec les complexes culinaires et redéfinir le paradigme de la nourriture.»

Un appareil qui rejoindra un jour les machines à pain et autres centrifugeuses dans nos cuisines?

Parmi la liste des nominés de cet Index Awards 2013, on trouve d’autres innovantes trouvailles pour améliorer la vie côté nourriture, toujours avec un aspect responsable. Par exemple, le projet «Save food from the fridge» trouve des moyens pour conserver les aliments sans frigo, plus longtemps, dans le sable par exemple. Pas très pratique, mais assez joli.

Mais aussi Fresh Paper: ce papier très spécial, composé d’extraits de matières organiques, permet de conserver les aliments plus longtemps, en évitant le développement de bactéries. Il suffit d’emballer les légumes avec, d’utiliser et réutiliser ces feuilles deux ou trois semaines, et enfin de les composter.

Parmi cette liste de beaux objets, qui mérite largement le coup d’œil, on trouve encore le food truck-marchand de glace qui marche à l’énergie solaire et des saladiers comestibles.

Lucie de la Héronnière
Lucie de la Héronnière (148 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte