Tech & internet / Life

La carte des iPhone et Android: repérez les quartiers riches

Temps de lecture : 2 min

La carte des tweets d'Ile-de-France selon la marque de téléphone, via MapBox
La carte des tweets d'Ile-de-France selon la marque de téléphone, via MapBox

Il y a la fracture sociale, la fracture numérique, et puis il y a la fracture socio-numérique: car si tout le monde ou presque communique par téléphone, par SMS, par chat, par Facebook, etc. les terminaux utilisés ne sont pas les mêmes pour tous. La marque de smartphone est un indicateur socio-économique intéressant, note The Atlantic, qui le résume par la formule suivante: «Cartographiez les utilisateurs d’iPhone dans n’importe quelle ville, et vous saurez où vivent les riches.»

C’est très exactement ce qu’ont fait deux spécialistes de la fourniture de données aux entreprises (MapBox et Gnip) en collaboration avec le «cartographe geek» Eric Fischer, un maître de la visualisation des données, pour plusieurs villes américaines. Leurs cartes représentent 3 milliards de tweets géolocalisés depuis septembre 2011, dont les métadonnées permettent d’identifier la marque de téléphone utilisé.

Et voici la carte des utilisateurs iPhone (les points rouges) et Android (les points verts) de Washington D.C. Cette visualisation met clairement en évidence des quartiers de hauts revenus et d’affaires en rouge (iPhone), alors que les verts (Android) sont situés dans les zones de faibles revenus. Pas vraiment révolutionnaire sur le plan de la connaissance des villes, mais plutôt pédagogique (bon, après, il faut connaître...)

Source: The Atlantic

«Les logiques d'usage dans chaque ville reflètent la stratification économique, écrit MapBox sur le site qui héberge cette application (pour faire joujou avec, c'est ici). Par exemples les iPhones, en rouge, dominent dans les zones riches tandis que les téléphones Android ont plus de visibilité dans les zones les plus pauvres.»

Et en France? Voyons ce que donne la comparaison iPhone / Android en Ile-de-France. La carte de l'iPhone (rouge) est plus compacte que celle, en vert, de l'Android. l'Android est moins concentré, plus présent à l'est qui est plus populaire, bien que la comparaison ne saute pas réellement aux yeux... (n'oublions pas qu'on parle de tweets et, de ce fait, d'une minorité d'environ 300.000 utilisateurs actifs, et non de tous les possesseurs de smartphones).

Reste un élément intéressant, mais difficile à interpréter. Ici à Nice, par exemple, l'iPhone suit les axes de communication routiers, au point qu'on devine leur tracé avec la seule carte des tweets.

L'Android est plus dispersé, plus bord de route. Pourquoi? Parce que les utilisateurs d'iPhone sont dans les lieux plus centraux, ou parce qu'ils tweetent plus en voiture? Difficile de savoir. Des suggestions?

Jean-Laurent Cassely Journaliste

Newsletters

Au Japon, une intelligence artificielle va aider les professeurs à détecter le harcèlement scolaire

Au Japon, une intelligence artificielle va aider les professeurs à détecter le harcèlement scolaire

Des technologies similaires sont déjà utilisées par les réseaux sociaux pour détecter le harcèlement en ligne.

Cette directrice d’école lit une histoire du soir à ses élèves via Facebook live

Cette directrice d’école lit une histoire du soir à ses élèves via Facebook live

Les «Tucked-in Tuesdays» de Belinda George connaissent un grand succès.

N'interagissez pas avec les marques sur Facebook, vous risqueriez de le regretter

N'interagissez pas avec les marques sur Facebook, vous risqueriez de le regretter

Un projet de recherche a mis en évidence que les internautes rencontrent plus d’expériences négatives avec du contenu promotionnel que dans le cadre d’interactions interpersonnelles.

Newsletters