Science & santéLife

Les astéroïdes vont-ils protéger la Nasa?

Michel Alberganti, mis à jour le 20.06.2013 à 10 h 55

Vue d'artiste de la capture d'un astéroïde par le vaisseau spatial spécialement conçu par la Nasa. Source: Nasa/Advanced Concepts Lab

Vue d'artiste de la capture d'un astéroïde par le vaisseau spatial spécialement conçu par la Nasa. Source: Nasa/Advanced Concepts Lab

Etrange coïncidence. Au moment où la Nasa lance une grande opération de chasse aux astéroïdes tueurs, l’agence spatiale américaine est, elle-même, menacée par une collision... financière. Une proposition de budget fait par le comité Science, Espace, Technologie de la Chambre des Représentants, révélée le 19 juin 2013 prévoit en effet une réduction des fonds alloués à la Nasa de 1 milliard de dollars. L’enveloppe envisagée atteindrait ainsi 16,8 milliards de dollars et contraindrait l’agence à se focaliser sur l’exploration à long terme de Mars et sur le développement de vaisseaux habités commerciaux et à rogner sur ses dépenses concernant les sciences de la Terre.

Exit, en particulier, la mission de capture d’un astéroïde pour le placer en orbite autour de la Lune qui a récemment donné l’impression d’une fuite en avant de la Nasa dans la science-fiction, malgré le soutien de cette mission par Barack Obama.

Pour le représentant républicain Steven Palazzo, président du sous-comité sur l’espace cité par CBS, la Nasa n’a pas réussi à justifier ce projet de façon crédible. «Cette mission paraissant une distraction coûteuse et complexe, le projet de budget interdit à la Nasa tout travail dans ce domaine et nous veillerons à ce que l’agence applique cette directive», a précisé sans ménagement Steven Palazzo.

Mobilisation générale

La Nasa a-t-elle senti le vent de l’astéroïde qui la menace? La veille, le 18 juin, elle a lancé un Grand Challenge qui vise à «trouver tous les astéroïdes qui menacent les populations humaines et à savoir quoi faire à leur sujet». En somme, c’est à une mobilisation générale contre les astéroïdes tueurs qu’appelle la Nasa.

Il s’agit de coordonner les efforts des agences gouvernementales, de partenaires internationaux, de l’industrie, des académies et des scientifiques citoyens. On note, au passage, cette consécration de la science participative. Pour la Nasa, le Grand Challenge vient en complément de son projet de mission de capture d’un astéroïde.  

Elle présente cette opération dans cette vidéo d’actualité:

Mais dans l’immédiat, son Grand Challenge va surtout concerner son propre budget. Dans le contexte du budget «sous séquestre» qui vise à réduire toutes les dépenses de l’Etat américain, la Nasa semble avoir identifié la menace astéroïde et la peur qu’elle suscite dans le public comme sa meilleure alliée dans la bataille du financement qui s’annonce. Reste à savoir sur le Congrès va mordre à cet hameçon.

M.A. 

Michel Alberganti
Michel Alberganti (227 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte