LifeScience & santé

Comment faire le ramadan en Norvège, ou dans l'espace

Florian Reynaud, mis à jour le 14.06.2013 à 9 h 48

Prière pour fêter la fin du ramadan / REUTERS / Carlos Jasso

Prière pour fêter la fin du ramadan / REUTERS / Carlos Jasso

Dans moins d'un mois (9 juillet) commence le ramadan. Durant le neuvième mois du calendrier musulman, les pratiquants (à l’exception des femmes enceintes et autres cas spécifiques) ne doivent ni boire, ni manger de l'aube au coucher du soleil. Quand il s'agit de jeûner douze heures ça peut aller, mais en Norvège ou en Islande, la nuit se fait plus rare, et les choses se corsent.

Pour éviter que les fidèles ne meurent de faim dans certains pays où le jour peut durer 23 heures, la mosquée Al Azhar du Caire, une des plus anciennes mosquées de la ville et un des haut-lieux de l'islam sunnite, a déclaré que les musulmans ne devraient pas jeûner plus de 18 heures par jour, rapporte The Economist. Ainsi, dans les pays où les rythmes jour/nuit sont trop extrêmes, des horaires différents peuvent être fixés. Dans les pays nordiques, on peut se caler sur les horaires de la Mecque, ou tout aussi bien sur un pays musulman proche.

Cependant, tout le monde ne s'accorde pas sur ces dispositions et certains pratiquants préfèrent jeûner pendant 20 heures. Comme en témoignait Ibrahim Afridi, étudiant en Norvège, l'an dernier:

«Je me sens bien, heureux de voir que j'arrive à tenir cet objectif si restrictif. Ma principale motivation, c'est que le jeûne est le seul acte que l'on ne fait que pour Allah.»

Les débats ont toujours cours pour savoir si oui ou non il faut déroger à la règle de l'aube et du coucher du soleil pour les cas extrêmes comme la Norvège, l'Alaska, ou l'Islande.

En 2015, le ramadan tombera pendant le solstice d'été du fait du recul de 11 jours chaque année. Du coup, dans le nord de la Norvège, les habitants pourront profiter du «soleil de minuit», l'astre sera visible dans le ciel 24 heures sur 24. Face à cette situation, nul doute que les institutions devront trancher.

Mais il y a encore plus compliqué. Car faire le ramadan en Islande c'est une chose, mais observer le jeûne dans l'espace? En plus des conditions de vie difficiles, le jour ne dure là-haut que 45 minutes.

«En 2007, l'astronaute malaisien Sheikh Muszaphar Shukor devient le premier musulman à faire le ramadan dans l'espace. Le gouvernement malaisien publie une brochure de 20 pages confirmant que l'astronaute devait suivre les mêmes heures de prière et de jeûne que la localité au-dessus de laquelle il se situait –dans le cas présent, le site de lancement de Baïkonour.»

Florian Reynaud
Florian Reynaud (87 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte