Tech & internet / Culture

Scrabble: être bon en orthographe peut vous faire gagner du wi-fi

Temps de lecture : 2 min

Capture d'écran de la vidéo Scrabble WiFi - Case Study
Capture d'écran de la vidéo Scrabble WiFi - Case Study

Une campagne de pub qui va plaire aux profs de français... «Sa va?», «koi 2 9?», «slt». Sur portable, la règle d'or jusqu'à présent semblait être: plus on fait court, mieux c'est. Cela pourrait changer, selon le site DesignTaxi. Scrabble se lance dans une mission de réhabilitation de l'orthographe sur portable. Et quoi de mieux pour séduire les irréductibles de l'écriture SMS qu'offrir du temps de connexion?

L'idée est simple: pour chaque mot correctement épelé, le réseau Scrabble offre des minutes de WiFi gratuites.

Scrabble et l'agence de publicité Ogilvy ont en fait établi dans Paris des bornes WiFi («hotspot») à des endroits qui n'en disposaient pas jusqu'à présent. Pour y avoir accès, il suffit de se connecter au réseau «Scrabble WiFi» et de débloquer des mots de passe. Pour chaque nouveau mot trouvé, l'application offre des minutes supplémentaires. Les réseaux sociaux ne sont jamais bien loin: si vous partagez vos résultats sur Facebook, votre score est doublé.

En deux semaines, les passants parisiens ont composé plus de 6.000 mots selon la vidéo promotionnelle, l'équivalent de 306 plateaux de scrabble. En termes de connexion, cela représente 110.000 minutes.

Scrabble WiFi - Case Study from Ogilvy Paris on Vimeo.

Cécile Schilis-Gallego

Newsletters

Au Japon, une intelligence artificielle va aider les professeurs à détecter le harcèlement scolaire

Au Japon, une intelligence artificielle va aider les professeurs à détecter le harcèlement scolaire

Des technologies similaires sont déjà utilisées par les réseaux sociaux pour détecter le harcèlement en ligne.

Cette directrice d’école lit une histoire du soir à ses élèves via Facebook live

Cette directrice d’école lit une histoire du soir à ses élèves via Facebook live

Les «Tucked-in Tuesdays» de Belinda George connaissent un grand succès.

N'interagissez pas avec les marques sur Facebook, vous risqueriez de le regretter

N'interagissez pas avec les marques sur Facebook, vous risqueriez de le regretter

Un projet de recherche a mis en évidence que les internautes rencontrent plus d’expériences négatives avec du contenu promotionnel que dans le cadre d’interactions interpersonnelles.

Newsletters