LifeScience & santé

L'astéroïde 1998 QE2 va frôler la Terre, mais n'écoutez pas toutes les âneries qu'on raconte

Phil Plait, mis à jour le 31.05.2013 à 11 h 49

Illustration du JPL a Nasa

Illustration du JPL a Nasa

Ce vendredi 31 mai 2013 à 20h59 UTC (soit 22h59 heure française), l’astéroïde 1998 QE2 passera plus près de la Terre qu’il n’est jamais passé. Enfin, pas si près que ça: il va nous rater de quelques six millions de kilomètres, soit 15 fois la distance de la Terre à la Lune. Et c’est tant mieux, car l’astéroïde fait 2,7 kilomètres de diamètre.

Pour être clair, nous n’avons rien à craindre de cet astéroïde en particulier; son passage n’est «proche» qu'en termes astronomiques. Ça reste si loin qu’il faudra un bon télescope pour le voir (il va atteindre une brillance de magnitude 10, et l’étoile la plus faible que nous pouvons voir à l’œil nu est 50 fois plus brillante), et il ne va pas repasser aussi près de nous avant plusieurs centaines d’années.

Mais ça reste un gros rocher, et il passe assez près pour que les astronomes y prêtent attention. C’est une cible de choix pour les observations au radar, et l’observatoire Goldstone va le suivre attentivement lors de son passage. Ces observations devraient permettre de déterminer certaines caractéristiques de la surface de QE2 qui ne mesurent que quelques mètres. Le JPL de la Nasa a publié une petite vidéo de tout ça:

Comme à chaque passage proche d’astéroïde, les théories du complot abondent. Excusez-moi si je ne leur donne pas de crédit en ne mettant pas de lien vers celles-ci, mais j’ai vu ces affirmations aller et venir une dizaine de fois par le passé. Nous n’allons pas échapper aux âneries du genre «la Nasa nous cache les preuves que l’astéroïde va nous frapper» ou «l’astéroïde va créer une connexion électromagnétique avec la Terre et provoquer des tempêtes», etc.

La seule chose que ces affirmations sans fondement ont en commun, c’est qu’elles sont invariablement fausses, mais qu’elles vont toujours ressurgir quand un astéroïde s’approche à quelques millions de kilomètres de nous. Soit les conspirationnistes ont la mémoire courte, soit c’est ceux qui les écoutent qui oublient un peu trop vite.

Quoi qu’il en soit, la Nasa a tout un tas de discussions, d’interviews et d’autres activités autours des astéroïdes prévues aujourd’hui. Au lieu de s’exciter pour des inepties, voilà une bonne opportunité d’en apprendre plus sur la réalité des astéroïdes, ce qu’on peut encore en découvrir et le rôle qu’ils jouent dans la compréhension de notre système solaire. Comme toujours, je parie que vous allez trouver la réalité bien plus extraordinaire que les fantasmes.

Phil Plait

Traduit par Grégoire Fleurot

Phil Plait
Phil Plait (71 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte