LifeTech & internet

Des QR codes pourraient vous sauver la vie lors d'un accident de la route

Robin Panfili, mis à jour le 31.05.2013 à 11 h 31

Flasher le QR code permettra d'accèder à la fiche technique du véhicule / Daimler

Flasher le QR code permettra d'accèder à la fiche technique du véhicule / Daimler

Les smartphones ou les tablettes pourront-ils bientôt sauver des vies? C’est en tout cas l’objectif à atteindre d'un dispositif de QR codes, mis en place par la marque automobile Mercedes-Benz, pour ses nouveaux véhicules. L’idée est de faciliter le travail des secours, notamment des pompiers, lors d’un accident de voiture où la désincarcération des passagers hors de l'habitacle s'avère difficile, explique le site d'information techonologique Mashable.

Les codes QR seront situés à l’intérieur de la trappe à essence et sur les portières extérieures des véhicules, des zones habituellement moins exposées à des dommages en cas d’accident. Le code QR donnera accès à une copie numérique du véhicule, aux schémas techniques (voir un exemplaire actuel) et à la structure du chassis, comme le précise Ubergizmo.

«Ces autocollants montreront aux sauveteurs les meilleurs endroits où ils peuvent couper, où les airbags sont situés, les réservoirs de carburants, les batteries, etc. Ce qui faciliterait énormément la tâche et la sécurité de toutes les personnes.»

Les schémas auxquels les sauveteurs auront accès remonteraient jusqu’en 1971 et concernent tous les modèles Mercedes-Benz. D’après Autojournal.fr, les bases de données proviendront de l’ADAC –équivalent allemand de l’Automobile Club de France– qui possèdent d’importantes ressources techniques fournies par les constructeurs.

Désormais, les regards se portent sur le brevetage du dispositif. Dans un premier temps, Mercedes-Benz laissait entendre qu’elle ne brevetterait pas le système et n’en réclamerait pas la paternité, incitant les autres constructeurs à poursuivre l’initiative dans leurs gammes de véhicules.

Une information rapidement démentie, auprès de Ubergizmo, par Jean-Michel Cailloud de l’European Number Emergency Association qui est à l’origine de ce projet en France et au Luxembourg depuis 2010. Il précise que le projet, nommé «RescueCode», est déposé, comme la marque, le concept et l’application. Au niveau européen, le projet sera renommé HeERO et devrait être déployé en 2015 dans de nombreux pays européens. 

Robin Panfili
Robin Panfili (190 articles)
Journaliste à Slate.fr
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte