Tech & internetLife

Impôt sur les sociétés: à quel montant Apple a-t-il échappé ces dernières années aux Etats-Unis? [INFOGRAPHIE]

Slate.com, mis à jour le 22.05.2013 à 18 h 28

Infographie originale: Slate.com

Infographie originale: Slate.com

Apple, qui a mis fin au premier trimestre 2013 à une décennie ininterrompue de croissance de son bénéfice trimestriel (qui reste substantiel: 9,5 milliards de dollars) est actuellement mis en cause aux Etats-Unis pour sa stratégie supposée d’évitement fiscal. Ses dirigeants, son patron Tim Cook en tête, ont été entendus, mardi 21 mai, par une commission d’enquête du Sénat américain dont le président, le démocrate Carl Levin, a reproché au groupe d’avoir «cherché le saint-Graal de l'évasion fiscale», notamment via son système de filiales à l’étranger.

Selon des chiffres sénatoriaux cités par Slate.com, la marque à la pomme a ainsi versé 5,3 milliards de dollars (environ 4,1 milliards d’euros) d’impôt sur les sociétés entre 2009 et 2011 pour 60 milliards de dollars de profits aux Etats-Unis sur cette période. L’application du taux théorique d’impôt sur les sociétés outre-Atlantique, 35%, débouche lui sur une somme de 21 milliards de dollars.

Un débat qui rappelle celui qui a agité à plusieurs reprises la France, où les grands groupes du CAC 40 paient aussi des taux d’impôt sur les sociétés bien inférieurs au taux théorique.

Article actualisé le 22 mai 2013 à 18h30: contrairement à ce qu'affirmait une première version, le montant de 60 milliards de dollars correspond bien sûr au bénéfice avant impôts et non au chiffre d'affaires.

Slate.com
Slate.com (483 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte