« article précédent

article suivant »

Une lycéenne développe un algorithme capable de diagnostiquer la leucémie

Capture d'écran du TED talk donné par Brittany Wenger.

A 18 ans, Brittany Wenger a appris à un ordinateur comment diagnostiquer la leucémie. Cette lycéenne de Sarasota, en Floride, a construit un «réseau neuronal artificiel» pour trouver un modèle dans les profils d’expression génétique et diagnostiquer les patients qui souffrent d’un cancer très agressif appelé la leucémie à lignée mixte («mixed-lineage leukemia» ou MLL).

Seules 40% des personnes touchées par la leucémie à lignée mixte survivent plus de cinq ans. Brittany Wenger a réussi à déterminer que différentes formes de cancer laissent «différentes empreintes moléculaires»: elle a également découvert que certains gènes du corps humain peuvent être utilisés pour créer des médicaments spécifiquement adaptés au MLL.  

Les réseaux neuronaux artificiels prennent modèle sur le cerveau humain, copiant les interconnexions entre les neurones, mais «ils peuvent en réalité détecter des choses qui dépassent l’entendement humain», a confié Brittany Wenger à Mashable.

Brittany Wenger a précédemment développé une forme de technologie d’intelligence artificielle capable de déterminer si une tumeur au sein est bénigne ou non.

«Ce qu’il y a de plus génial avec la science, c’est que l’on peut répondre aux questions et révolutionner le monde et notre base de connaissances», s’est enthousiasmée l’adolescente.

Pour elle, tout a commencé quand elle était en cinquième et qu’elle a suivi un cours de «pensée futuriste». Obsédée par l’intelligence artificielle, Wenger a appris à coder. Puis on a diagnostiqué un cancer du sein à sa cousine. Choquée par les traitements très douloureux que la jeune femme était contrainte de suivre –l’extraction à la seringue de fluides ou de cellules— le petit génie de Saratosa s’est donc mis à travailler sur des outils de diagnostics informatiques, raconte Science News for Kids.

Le travail de Brittany Wenger sur la leucémie a été reconnu mi-mai à la Intel International Science and Engineering Fair à Phoenix. Elle a reçu un prix de 3.000 dollars dans la catégorie science informatique. En mars, elle avait gagné une autre récompense de 20.000 dollars d’Intel Science Talent Search.

Ci-dessous, le TED talk que Brittany Wenger a donné en décembre 2012.

Dites, l'Education nationale, et si on apprenait le code à l'école?

D.D.


NDLE: On dit bien «neuronal» et non pas «névralgique» ainsi qu'«interconnexion», contrairement à ce qui était écrit dans une première version de cet article. Toutes nos excuses.

0 réaction

« article précédent

article suivant »

OUTILS
> taille du texte