Tech & internetLife

Yahoo!, TumblR et la question du porno

Daphnée Denis, mis à jour le 20.05.2013 à 7 h 52

TumblR est bourré de pornographie, mais ce n'est pas un problème pour Yahoo, qui a annoncé le rachat de la plateforme de blogging.

Une photo soft du TumblR "Girls in Yoga Pants"

Une photo soft du TumblR "Girls in Yoga Pants"

Yahoo devrait racheter la plateforme de blog TumblR pour 1,1 milliard de dollars (environ 860 millions d'euros).  Si TumblR attire 100 millions d’utilisateurs, la société, créee il y a six ans à peine, ses revenus publicitaires sont faibles, notamment à cause des pages pornos qui s’y propagent. «Il existe beaucoup de pages sur TumblR que les annonceurs fuient. Par exemple: "Girls in Yoga Pants" (des filles en pantalon de yoga)»souligne AllThingsD. Les publicitaires ne doivent pas non plus se ruer sur la page, plus explicite «We Want Porn».

Au moment de l’annonce de la proposition du rachat, quelques journalistes ès technologie se sont donc demandés ce qu’il adviendrait des TumblR de charme sous le règne de Marissa Mayer, la PDG de Yahoo!. Mais en réalité, le porno n’est pas un problème. En faisant l’acquisition d’une plateforme de blogs, Yahoo cherche à racheter une communauté et non un business model. Le Wall Street Journal explique ainsi:

«Des vétérans comme Yahoo! peuvent se maintenir – et ils ont de l’argent à dépenser. Mais les entreprises qui sont la cible de Yahoo!, un site de blogging par exemple, ont quelque chose de précieux également: elles ont captivé l’attention d’une communauté grandissante d’utilisateurs.»    

Comme il ne faut pas être membre de TumblR pour compter parmi ses utilisateurs (les personnes qui visitent ses pages), les personnes qui se rendent sur des sites XXX de TumblR sans s’identifier comptent comme faisant partie de la communauté, poursuit AllThingsD.

Reste que le vrai noyau de la plateforme de blogging est celle des personnes qui s’identifient et repostent des articles, des photos ou des vidéos. Ce sont aussi elles qui sont exclusivement ciblées par les annonceurs sur TumblR. Donc si Yahoo! décidait de bannir le porno du site, la société ne perdrait pas de revenu – seulement une partie de ses visiteurs qui ne font pas partie de son noyau fondateur.

«[Le porno] est un faux problème, a déclaré l’un des membres du conseil de Yahoo qui a soutenu l’achat de la plateforme. TumblR, c’est Internet. C’est un système d’abonnement auquel on doit souscrire.»

Si Yahoo ne souscrit probablement pas à la face triple X de TumblR, le géant californien de devrait pas donc pas vouloir  s’en débarrasser.

D.D.

Daphnée Denis
Daphnée Denis (114 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte