Tech & internet / Life

Deux robots montent une table IKEA tout seuls [VIDEO]

Temps de lecture : 2 min

Capture d'écran de YouTube
Capture d'écran de YouTube

Au début du mois, des chercheurs du MIT ont fait une démonstration à la conférence internationale sur la robotique et l’automation IEEE: deux robots KUKA youBots qui arrivent à assembler une table IKEA Lack sans s’arracher mutuellement les instructions des mains. Ross Knepper, un étudiant post-doctorant du MIT, explique dans une vidéo enregistrée lors de la conférence:

«Comme le feraient beaucoup d’Américains, nous jetons le manuel d’instructions.»

Les robots montent la table en n’utilisant que des fichiers CAD qui décrivent les pièces avec lesquelles ils doivent travailler et un système de raisonnement géométrique qui les aide à déterminer où va chaque pièce. Les petits bonhommes ne commencent même pas avec une destination prédestinée ou un produit fini en tête, ils déterminent simplement ce que les pièces devraient créer. Regardez-les en action:

Les robots se partagent le travail selon l’unité qui est la plus adéquate pour chaque tâche, sans aucune trace d’agressivité passive. Le MIT a même créé un bras spécial composé d’aimants et de bandes de caoutchouc qui permet à un des robots de visser les pieds de la table.

Quand le couple de robots a fini, ils travaillent ensemble pour tourner la table dans le bon sens, une tâche qu’aucun des deux robots ne peut réussir tout seul. Il n’y a pas de «high-five» final. La vidéo ne montre pas non plus les robots passant des heures à réorganiser toute la pièce, bouger les autres meubles, pour accueillir la nouvelle table.

Ce n’est pas le premier projet robotique IKEA que l'on voit. Le mois dernier, l’Institut italien de technologie avait appris à un robot à tenir l’autre bout d’une pièce IKEA pour que vos bras humains soient libres pour cafouiller avec votre clé Allen, rendant un appareil technologique très cher à peu près aussi utile que votre pote qui ne se pointe que pour les pizzas et la bière d’après-déménagement.

Dans le futur, l’équipe du MIT veut généraliser la collaboration pour que des robots puissent assembler toutes sortes de meubles. Combien de couples le système IkeaBot pourra-t-il sauver? Seul l’avenir nous le dira.

Jason Bittel

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Traduit par Grégoire Fleurot

Newsletters

Sans façades ni limites: ce musée virtuel porté par la blockchain illustre l'avenir d'internet

Sans façades ni limites: ce musée virtuel porté par la blockchain illustre l'avenir d'internet

Les cerveaux derrière le musée imaginé pour héberger l'œuvre digitale de Beeple à 69 millions de dollars révèlent en exclusivité pour Slate.fr les fondations du projet qui pourrait modifier notre rapport à l'art –et l'avenir du web.

«On a inventé le crypto-communisme»: les acheteurs du NFT à 69 millions nous livrent leurs confidences

«On a inventé le crypto-communisme»: les acheteurs du NFT à 69 millions nous livrent leurs confidences

Dans leur premier entretien avec un média français, les fondateurs de Metapurse évoquent le tourbillon «post-Beeple», leurs ambitions pédagogiques, leur musée virtuel (et remercient Mark Zuckerberg d'avoir agité le drapeau du métavers).

Comment utiliser les réseaux sociaux sans bousiller sa santé mentale

Comment utiliser les réseaux sociaux sans bousiller sa santé mentale

Ça va être difficile, mais c'est pour votre bien.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio