Culture / Life

Pour Disney, les filles n'étaient bonnes que pour le coloriage

Temps de lecture : 2 min

En 1938, seuls les hommes avaient le droit de «créer» les princesses de Disney. Mais les «filles» avaient le droit de faire du coloriage, ou presque.

Pas de quoi sourire, Blanche Neige. (via Disney)
Pas de quoi sourire, Blanche Neige. (via Disney)

Quand sa grand-mère est morte, Kevin Burg a retrouvé une lettre de rejet de candidature qui avait été envoyée à celle-ci par Walt Disney en 1938. Le contenu est tellement sexiste que Burg a posté la missive sur FlickR.

(FlickR/CC 2.0/simsandwich)

Mary V. Ford, de son nom de jeune fille, avait manifestement écrit au célèbre studio d’animation pour connaître les critères nécessaires pour être admise à l’école Disney, qui formait ses animateurs.

Réponse: «Les filles ne travaillent pas du côté créatif pour préparer les dessins animés pour l’écran, car cette tâche est exclusivement réservée aux jeunes hommes. Pour cette raison, les candidatures des filles ne sont pas examinées pour l’école préparatoire.»

Pour la consoler, les gentils sexistes de Disney précisent quand même que Ford peut tenter de faire du coloriage pour eux:

«Le seul travail ouvert aux femmes consiste à tracer les dessins des personnages sur des feuilles de celluloïd avec de l’encre de Chine et de remplir l’espace entre les traits à la peinture de l’autre côté de la feuille en suivant les directions données.»

D.D.

Daphnée Denis Journaliste

Newsletters

New York, années 1980, souvenirs d’une époque disparue

New York, années 1980, souvenirs d’une époque disparue

Regarder les photographies de New York prises par Robert Herman dans les années 1980, c’est un petit peu comme regarder un film. Une fois transportés vers une époque de New York de plus en plus aimée et mythifiée à mesure qu’on s’en éloigne, le...

Beyoncé et Britney Spears doivent beaucoup à Michael Jackson (pas le chanteur, le danseur)

Beyoncé et Britney Spears doivent beaucoup à Michael Jackson (pas le chanteur, le danseur)

Moonwalk, anti-gravity lean, balancé testiculaire… Michael Jackson maîtrisait certes des «steps» hors de portée du commun des mortels, mais il a surtout introduit une certaine idée du métissage chorégraphique sur les dance floors.

Voici ce que vous auriez pu faire des 16.000 ans que vous avez passé à regarder «Gangnam Style»

Voici ce que vous auriez pu faire des 16.000 ans que vous avez passé à regarder «Gangnam Style»

Le clip de Gangnam Style, le tube du sud-coréen Psy, a dépassé la barre des 2 milliards de vues sur Youtube cette semaine. Depuis le 12 juillet 2012, date de mise en ligne de la vidéo sur YouTube, nous aurions ainsi passé plus de 140 millions d...

Newsletters