Claviers: oubliez Qwerty/Azerty, dites bonjour à Kalq, le clavier pour smartphone

Le clavier Kalq

Le clavier Kalq

Champions du tapage-sur-clavier-à-deux-doigts-en-regardant-les-lettres, réjouissez-vous! L'ère d'un nouveau clavier est arrivée, et comme nous débutons tous avec, vous avez toutes les chances de dépasser en nombre de mots par minute votre collègue qui vous nargue en tapant de tous ses doigts tout en vous parlant.

Des scientifiques travaillent à un clavier spécifiquement conçu pour les smartphones et les tablettes: pour l'instant, on doit se débrouiller avec nos pouces pour taper des emails ou des SMS sur un clavier ressemblant à celui de notre ordinateur, ce qui est loin d'être pratique (même si cela permet de poétiques corrections automatiques).

Des chercheurs en ingénieurie informatique ont donc mis au point KALQ, un nouveau design de clavier optimisé pour les pouces, rapporte PSmag, espérant le voir remplacer nos claviers classiques. Leur objectif était d'augmenter le nombre de fois où l'on alterne les pouces (pouce droit puis gauche puis droit, etc), et de minimiser la distance que les pouces ont à traverser. Pour optimiser leur design, les chercheurs ont pu se baser sur les 600.000 emails que se sont envoyés des responsables d'Enron avant la chute du géant de l'énergie (la collection d'emails a été rendue publique dans l'enquête fédérale qui a suivi, et a depuis beaucoup servi aux chercheurs en ingénieurie informatique).

Ils ont évalué 5,6 millions designs différents avant de choisir le leur: toutes les voyelles sauf le «Y» sont à droite de l'écran, pour le pouce droit, tandis que le pouce gauche a plus de lettres sous sa responsabilité. Pas de barre d'espace mais une touche vide au centre du groupe de lettres à gauche et à droite:

Le clavier Kalq, via le Max Planck Institut Informatik

Les chercheurs ont testé leur nouveau clavier: ils ont demandé à des gens de taper en utilisant un clavier Qwerty et un clavier Kalq. Au début, les résultats sur Kalq étaient très mauvais, mais après deux semaines d'entraînement avec une heure d'exercices par jour, les cobayes pouvaient taper en moyenne 27,7 mots par minute sur un Qwerty, contre 37,1 mots par minute sur un Kalq. 

Dans leur foire aux questions, les scientifiques expliquent que le design devrait être inversé pour les gauchers, et qu'il est adaptable pour toutes les langues. Le projet va être présenté le 1er mai dans une conférence à Paris, et le clavier sera disponible sur les appareils Android début mai également.

Les tests ne nous disent pas ce qu'il pourrait arriver au langage si nous adoptions Kalq: on s'est en effet rendu compte que l'utilisation du clavier affectait notre vision des mots!

C.D.

Partager cet article