Tech & internet / Life

Le premier smartphone pour malvoyants est indien

Temps de lecture : 2 min

Braille Phone / James Nash via FlickrCC Licence by
Braille Phone / James Nash via FlickrCC Licence by

Depuis 2004, les malvoyants peuvent appeler, voire échanger des textos, avec des portables exclusivement en braille. Mais la technologie ne s’est pas figée début 2000. Si aujourd’hui, 46% des Français pianotent sur leur smartphone, les 2 millions de malvoyants, eux, sont restés au bon vieux portable. Plus pour très longtemps.

En Inde, l’ingénieur Sumit Dagar, cité par The Times of India, se félicite d'avoir créé «le premier smartphone en braille au monde (…) il fonctionne grâce à un écran tactile révolutionnaire qui met en relief les données qu’il reçoit, permettant aux malvoyants de les lire». Equipé d'une caméra, le téléphone peut même scanner des textes et les transformer en braille.

Un autre prototype, le Qualcomm Ray, est pour sa part bien avancé. Comme le soulignait Wired en octobre 2012, ce couteau suisse technologique permet aux utilisateurs de profiter de la téléphonie, de la messagerie, de naviguer sur Internet, de lire des livres-audios en streaming, ou d'avoir accès aux réseaux sociaux.

Slate.fr

Newsletters

Au Japon, une intelligence artificielle va aider les professeurs à détecter le harcèlement scolaire

Au Japon, une intelligence artificielle va aider les professeurs à détecter le harcèlement scolaire

Des technologies similaires sont déjà utilisées par les réseaux sociaux pour détecter le harcèlement en ligne.

Cette directrice d’école lit une histoire du soir à ses élèves via Facebook live

Cette directrice d’école lit une histoire du soir à ses élèves via Facebook live

Les «Tucked-in Tuesdays» de Belinda George connaissent un grand succès.

N'interagissez pas avec les marques sur Facebook, vous risqueriez de le regretter

N'interagissez pas avec les marques sur Facebook, vous risqueriez de le regretter

Un projet de recherche a mis en évidence que les internautes rencontrent plus d’expériences négatives avec du contenu promotionnel que dans le cadre d’interactions interpersonnelles.

Newsletters