Science & santéLife

La durée de vie en mauvaise santé augmente en Europe et en France

Michel Alberganti, mis à jour le 17.04.2013 à 14 h 33

Stedelijk Museum escalator with old people - Photo : Marcel Oosterwijk via Flickr Licence CC

Stedelijk Museum escalator with old people - Photo : Marcel Oosterwijk via Flickr Licence CC

Si l'évolution de l'espérance de vie reste positive, elle doit désormais se mesurer aussi en termes de qualité de cette durée de vie supplémentaire. Or, les résultats publiés par l'Union européenne dans le cadre de son «action sur les années de vie en bonne santé» (EHLEIS), qui seront publiés le 18 avril 2013 lors d'une réunion à Paris, confirme l'émergence d'un problème plus que préoccupant.

En effet, l'un des résultats paradoxaux des progrès de la médecine est d'augmenter la durée de vie totale plus rapidement que la durée de vie en bonne santé. Ce qui provoque, mécaniquement, une augmentation du nombre de personnes âgées qui souffrent d'incapacité ou de maladies chroniques. Cette situation réduit sensiblement l'intérêt de vivre plus longtemps. Et elle fait exploser le coût des soins nécessaires pour une population vieillissante. 

Ainsi, en Europe, l'espérance de vie à 65 ans en 2011 était de 18 ans pour les hommes et de 21,4 ans pour les femmes. Soit un âge de décès moyen de 83 ans pour les hommes et de 86,9 ans pour les femmes. Un gain de 1,3 an pour les hommes et de 1,2 an pour les femmes par rapport à 2005. 

Les années de vie sans limitation d'activité à 65 ans, elles, sont restées pratiquement stables sur la même période (2005-2011): 8,8 ans pour les hommes (+0,2 an), 8,6 ans pour les femmes (-0,2 an). D'où une augmentation de la durée de vie avec une limitation d'activité (+1,1 an pour les hommes, +1,4 an pour les femmes).

Les résultats sont encore plus mauvais pour l'espérance de vie sans maladie chronique qui, elle, a nettement diminué entre 2005 et 2010 avant une augmentation en 2011. Au final, entre 2005 et 2011, l'Union européenne enregistre une stabilité: 7,2 ans pour les hommes, 8 ans pour les femmes. Là encore, la durée de vie avec maladie chronique augmente. Elle est égale à l'augmentation de la durée de vie (1,3 an pour les hommes, 1,2 an pour les femmes). 

Paradoxalement, ces chiffres ne sont pas cohérents avec une autre mesure, celle de l'espérance de vie en bonne santé perçue qui, elle, augmente de 1,5 an pour les hommes et de 1,6 an pour les femmes. Soit plus que l'accroissement de la durée de vie. Doit-on en conclure qu'il existe un problème de définition (incapacité, maladie chronique), que certaines maladies ne sont pas considérées comme telles par les personnes qui en souffrent ou qu'elles affectent la prise de conscience de l'état physique (maladie d'Alzheimer)?

L'Union européenne interprète la contraction des résultats par une meilleure prise en charge des problèmes de santé. Ainsi, maladie et incapacité affecteraient moins la qualité de vie perçue. Par ailleurs, les personnes âgées, mieux informées, pourrait signaler davantage leurs problèmes chroniques de santé qu'auparavant. 

En France, la situation est sensiblement différente avec une progression de la durée de vie nettement supérieure à la moyenne européenne. A 65 ans, l'espérance de vie est ainsi de 19,3 ans pour les hommes et de 23,8 ans pour les femmes, en progressions respectives de 1,8 et 1,6 an entre 2005 et 2011.

De même, l'espérance de vie sans maladie chronique augmente pour atteindre 6,8 ans (+0,4 an) pour les hommes et 8,4 ans (+0,7 an) pour les femmes. Des chiffres qui restent nettement inférieurs à ceux de la durée de vie. Pour ce qui concerne l'espérance de vie sans limitation d'activité, elle augmente de 1,2 an pour les hommes (9,7 ans) et de 0,3 an pour les femmes (9,9 ans). La bonne santé perçue est meilleure que ces chiffres: 7,6 ans pour les hommes (+1,6 an) et 7,8 ans pour les femmes (+1 an), ce qui, dans ce cas, est inférieur aux résultats européens. 

M.A.

Michel Alberganti
Michel Alberganti (227 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte