Tech & internet / Life

Faites votre testament Google

Temps de lecture : 2 min

Désormais, vous pouvez écrire un testament pour les informations que vous stockez sur Internet.

Capture d'écran du «Gestionnaire de Compte Inactif»
Capture d'écran du «Gestionnaire de Compte Inactif»

A un moment donné de leur vie, la plupart des personnes prennent le temps de réfléchir à qui héritera de leur maison, de leur voiture, de leur argent et du reste de leurs affaires une fois qu’ils ne seront plus là. Mais à une époque où la plupart de nos possessions – nos emails, nos photos, nos identités sur les réseaux sociaux- sont en ligne, très peu de gens ont pensé à la personne qui contrôlera ces informations. Et à ce qui arrivera aux informations sur vous que l’on trouve sur Internet le jour de votre mort.

Dans la plupart des cas, à moins que vous ne disiez clairement le contraire, tout ce «data» vous survit et reste sur la toile indéfiniment. Cela peut donner des résultats un peu bizarres, par exemple quand votre ami voit resurgir votre profil Facebook à cause d’une publicité pour un produit que vous aviez «liké».

Facebook a trouvé une solution au problème de l’au-delà numérique en créant l’option de «mémorialiser» un compte Facebook dont le propriétaire est mort pour les personnes de sa famille. Jeudi 11 avril, Google a annoncé un nouveau processus qui vous permet de planifier cette éventualité alors que vous êtes encore en vie. C’est le «Gestionnaire de Compte Inactif », un nom assez impersonnel en somme, mais préférable à une alternative plus directe: «Google Mort».

Cette application vous permet de demander la suppression de votre compte après qu’il a été inactif pendant une période de temps que vous précisez, entre trois mois et un an. Cela nettoiera vos vidéos YouTube, vos posts Google +, vos fichiers Google Drive, vos emails, et tout le reste. Ou vous pouvez demander à ce que tout cela soit envoyé à vos proches. Avant que cela n’arrive, en revanche, Google essaiera de vous contacter via texto et par email (sur la deuxième adresse que vous devez fournir) pour s’assurer que vous n’êtes pas juste entrain d’hiberner.

Vous pouvez lire davantage sur cette nouvelle option dans un post de blog de Google, ou préparer votre compte ici. Sinon, relaxez-vous et attendez que le nouveau directeur de l’ingénierie de Google, connu pour ses travaux sur la singularité technologique, ait raison de miser sur une intelligence supérieure à l’intelligence humaine dans le futur.

W.O.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Traduit de l'anglais par Daphnée Denis

Newsletters

Sans façades ni limites: ce musée virtuel porté par la blockchain illustre l'avenir d'internet

Sans façades ni limites: ce musée virtuel porté par la blockchain illustre l'avenir d'internet

Les cerveaux derrière le musée imaginé pour héberger l'œuvre digitale de Beeple à 69 millions de dollars révèlent en exclusivité pour Slate.fr les fondations du projet qui pourrait modifier notre rapport à l'art –et l'avenir du web.

«On a inventé le crypto-communisme»: les acheteurs du NFT à 69 millions nous livrent leurs confidences

«On a inventé le crypto-communisme»: les acheteurs du NFT à 69 millions nous livrent leurs confidences

Dans leur premier entretien avec un média français, les fondateurs de Metapurse évoquent le tourbillon «post-Beeple», leurs ambitions pédagogiques, leur musée virtuel (et remercient Mark Zuckerberg d'avoir agité le drapeau du métavers).

Comment utiliser les réseaux sociaux sans bousiller sa santé mentale

Comment utiliser les réseaux sociaux sans bousiller sa santé mentale

Ça va être difficile, mais c'est pour votre bien.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio