« article précédent

article suivant »

L’incroyable crevette-mante qui fait bouillir l’eau lorsqu’elle frappe

Le prédateur de plus agressif des océans n'a pas les mâchoires des Dents de la mer et possède la meilleure vision du règne animal.

Mantis shrimp par Nazir Amin via Flickr CC

L’étrange animal peut mesurer jusqu’à 38 cm et, contrairement à ce que son nom anglais (shrimp mantis) suggère, ce n’est ni une crevette, ni une mante. En français, elle s’appelle squille mais la référence aux mantes religieuses fait meilleur état du risque d’amputation digitale que vous encourez si vous tentez d’en faire votre quatre-heures lors d'une ballade dans les eaux tropicales peu profondes de l'Océan Indien ou de l'Océan Pacifique (essentiellement).

La crevette-mante paon (en raison des "yeux" au bout de sa queue) par Charlene McBride via Flickr CC

Les squilles possèdent, à l’instar des mantes, des pattes ravisseuses. Mais les leurs sont si résistantes qu’elles inspirent les militaires pour la fabrication des armures du futur. Et surtout, leur rapidité et leur force de frappe relèvent des superpouvoirs. Comme le raconte en BD The Oatmeal, les pattes ravisseuses de la squille se déplacent à la vitesse d’une balle tirée par un calibre 22 et peuvent frapper une proie en 1/3.000e de seconde, avec une force de 1.500 Newtons. Un dixième de cette vitesse, déployée par un bras humain, «suffirait à envoyer une balle de baseball en orbite».

Une vitesse telle qu’elle fait bouillir l’eau autour des pattes ravisseuses et crée une onde de choc susceptible de tuer une proie manquée par la frappe.

Gardés dans un aquarium, les crustacés font des carnages en démembrant et en dévorant crabes, crevettes, poulpes, escargots et coquillages (dont ils brisent les coquilles). Ils seraient même capables de casser les vitres des aquariums trop fragiles.

Les squilles possèdent également la vision en couleur la plus développée du règne animal, avec dans leur rétine 16 types de cônes récepteurs aux couleurs. Nous n'en possédons que trois (rouge, bleu, vert) et notre cerveau serait incapable de traiter l'information visuelle perçue par les 13 cônes supplémentaires des squilles. Leur exceptionnelle perception des couleurs rentre probablement en jeu dans leurs parades nuptiales, ce qui justifierait les superbes palettes affichées sur leurs carapaces.

Un montage par Roy Caldwell, spécialiste des squilles à l'Université de Berkeley, Californie

Squille contre crabe. A partir de 2'40, des crevettes sont capturées avant d'avoir vu venir le danger.
4 réactions

« article précédent

article suivant »

OUTILS
> taille du texte