La carte Facebook des supporters du Super Bowl

Carte des fans des 49ers et des Baltimore Ravens, Facebook

Carte des fans des 49ers et des Baltimore Ravens, Facebook

Le réseau social s'est amusé avec l'énorme base de données que lui fournissent les utilisateurs qui «aiment» la page de leur équipe de football américain préférée.

L'équipe d’analystes de données de Facebook s’est plongée dans les statistiques du réseau social concernant les fans de NFL (la ligue de football américain des Etats-Unis), et en a tiré des conclusions intéressantes. Les fans de football américain suivent généralement le mouvement, surtout pendant les playoffs. Et il semblerait que le mouvement actuel aille dans la direction des San Francisco 49ers.

Dans un billet fondé sur ce qu’il appelle «un des échantillons les plus larges jamais collectés sur les fans de sport», Sean Taylor, stagiaire dans l’équipe de science des données de Facebook, analyse le nombre de personnes qui «aiment» la page des différentes équipes de NFL, y compris les deux qui s’affronteront dimanche 3 février lors du Super Bowl, les 49ers et les Baltimore Ravens. Au total, 35 millions d’utilisateurs de Facebook basés aux Etats-Unis, soit plus d’un Américain sur 10, ont déclaré leur soutien à au moins une équipe.

Comment les équipes accumulent-elles les «likes»? En gagnant, bien sûr. Mais surtout en gagnant lors des playoffs (les matchs éliminatoires de fin de saisons). Les données de Facebook montrent qu’une victoire en playoffs entraîne deux fois plus de nouveaux «likes» qu’une défaite en playoff, et presque cinq fois plus que lors d’une victoire en saison régulière.

En d’autres termes, une grande partie des utilisateurs de Facebook a tendance à officialiser son soutien seulement une fois que leur équipe est sous le feu des projecteurs nationaux.

Les données de Facebook révèlent aussi l’équipe qui détient le plus de fans dans chaque comté (ou au moins le plus de fans qui clament leur soutien sur un réseau social). La première carte montre les statistiques pour les 32 équipes de NFL. Les résultats sont plutôt prévisibles, les fans ayant tendance à supporter leur équipe locale, mais il y a quelques exceptions et anomalies fascinantes.

Dans l’Ohio par exemple, les Cleveland Browns et les Cincinnati Bengals dominent leurs métropoles respectives, mais sont dominés par les Pittsburgh Steelers dans le reste de l’Etat, y compris la capitale Columbus. La portée des Steelers s’étend même jusqu’à des poches dans l’Oregon, le Nevada, l’Alabama et l’Alaska, ainsi qu’à la totalité d’Hawaï.

A l’opposé, les pauvres New York Jets ne détiennent qu’un seul comté à Long Island. Les Oakland Raiders font encore pire, se faisant dépasser dans leur propre comté mais aussi dans la totalité de la baie de San Francisco par les plus huppés 49ers. Les Raiders se rattrapent un tout petit peu en gagnant Los Angeles et un peu du sud de l’Oregon. On aperçoit aussi une poche de territoire des New York Giants en plein milieu de la Floride.

Quand on limite aux 12 équipes qui ont joué les playoffs cette année, la carte devient orange, les Denver Broncos avalant un paquet de territoires des Dallas Cowboys. Bien sûr, tous les comtés ne sont pas égaux, et le contingent des Broncos serait sans doute battu à plate couture par celui des New England Patriots en termes de population. Mais Facebook n’a pas publié les chiffres de «likes» pour chaque équipe, seulement les comtés dans lesquels ils détiennent une majorité relative. Pendant ce temps, l’Alaska est à fond derrière les Green Bay Packers du Wisconsin, sans doute par affinité avec les paysages semblables à la toundra de la région.

Pour voir comment la carte a changé à chaque tour de playoffs, rendez-vous sur le billet complet de Facebook. Le processus m’a rappelé ce billet génial posté sur Quora à propos de ce qui se passerait si tous les Etats américains se déclaraient la guerre entre eux. Mais l’image qui se trouve tout en haut de cet article montre à quoi ressemblent les soutiens pour le Super Bowl de dimanche. Et le résultat n’est pas beau à voir pour les Baltimore Ravens.

Est-ce parce que les 49ers sont favoris? Parce qu’ils ont une plus longue tradition de victoires? Parce que leurs couleurs son plus jolies ou qu’ils ont une meilleure présence sur les réseaux sociaux?

Will Oremus

Traduit par Grégoire Fleurot

A LIRE AUSSI