JO-Londres-2012JO Londres 2012 directLife

JO de Londres: comment courir avec une jambe cassée?

Slate.com, mis à jour le 10.08.2012 à 14 h 44

Le sprinter américain Manteo Mitchell s'est cassé la jambe pendant le relais 4x400 mètres. Il a terminé la course. Comment est-ce possible?

Finale du relais 4x400 mètres aux JO de Pékin le 23 août 2008. REUTERS/Gary Hershorn

Finale du relais 4x400 mètres aux JO de Pékin le 23 août 2008. REUTERS/Gary Hershorn

«Je l’ai entendu, et je l’ai senti», a expliqué le sprinter américain Manteo Mitchell à Associated Press après s’être cassé la jambe jeudi 9 août.

Mitchell, qui était à mi-chemin de sa partie du relais 4x400 mètres quand il a senti quelque chose craquer, a fait ce que selon lui «presque n’importe qui aurait fait dans cette situation»— il a terminé les derniers 200 mètres. Son endurance n’a pas été inutile: après que Mitchell est parti en boitant, ses trois coéquipiers ont fini le relais et se sont qualifiés pour la finale.

Après la course, les médecins ont indiqué que Mitchell souffrait d’une fracture complète de son péroné gauche et ont expliqué que l’os se réparerait en quatre à six semaines.

A quel point est-ce difficile de courir 200 mètres avec un péroné cassé?

Très difficile, mais pas impossible. Le péroné est le plus petit des deux os qui constituent la partie basse de la jambe, le tibia est le second. Contrairement au tibia, le péroné ne supporte pas de poids. Dans ces circonstances, il est possible de courir avec un péroné cassé. La douleur, toutefois, serait intense et handicaperait probablement de nombreux athlètes.

Le fait que Mitchell ait fait le tour de la piste en 46 secondes et des brouettes– un temps qui l’a placé ex aequo avec cinq coureurs sur huit – est en revanche très impressionnant.

Toutefois Mitchell n’est pas le premier coureur à terminer une course avec un péroné cassé. En 2009, le New Orleans Times-Picayune avait raconté que le lycéen Matt Schwingskahl avait couru les derniers 80 mètres d’une course de 400 mètres avec un péroné cassé. «J’ai essayé de garder la forme, c’est ce que quoi je me suis concentré», avait-il dit. «J’ai ignoré la douleur».

En 1998 un article du Daily Telegraph rapportait que Joanna McAdam, une coureuse anglaise amateur, avait terminé une course de dix kilomètres avec deux péronés cassés. «Je ne pense pas que je courrai à nouveau sur cette distance» avait dit McAdam.

Mitchell, malgré tout son héroïsme, ne pourra évidemment pas s'aligner ce vendredi soir en finale. En l'absence du champion olympique du 400m Jeremy Wariner et de LaShawn Merritt, blessés, Angelo Taylor, qui devrait prendre le départ du relais.

Krystal Bonner

Traduit par Pauline Moullot

Slate.com
Slate.com (483 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte