JO-Londres-2012JO Londres 2012 directLife

Iordan Iovtchev, le plus âgé des gymnastes

Justin Peters, mis à jour le 01.08.2012 à 14 h 58

Le Bulgare est une légende. Son âge, 39 ans, est exceptionnel dans une discipline qui nécessite beaucoup de souplesse.

Iordan Iovtchev aux qualifications des JO le 13 octobre 2009. REUTERS/Jerry Lampen

Iordan Iovtchev aux qualifications des JO le 13 octobre 2009. REUTERS/Jerry Lampen

Prenons une minute pour saluer Iordan Iovtchev, le gymnaste bulgare qui est arrivé huitième et dernier qualifié pour la finale homme des anneaux. Iovtchev, qui a gagné l’argent aux anneaux en 2004 et le bronze aux agrès en 2000, participe aux Jeux pour la sixième fois, plus que n’importe quel autre gymnaste de l’histoire.

Il a 39 ans et ça se voit. Ses cheveux sont gris, son visage est marqué et il ressemble étrangement au mec qui joue Toby Flenderson dans The Office. Quand il est monté aux anneaux, le monde entier avait l’impression que c’était juste un pauvre mec qui avait fait la collection de couvercles de boîtes et avait gagné un concours de «Passe aux JO pour la Bulgarie».

Mais Iovtchev a délivré une routine patiente et impressionnante, en montrant une force puissante alors qu’il soulevait son corps dans des poses parallèles et perpendiculaires au sol. Les juges lui ont accordé un score de 15.308, un chiffre que personne ne comprend car les notes en gymnastique sont incompréhensibles. Quoi que cela signifie, c’était assez bon pour battre 60 autres gymnastes plus jeunes et se qualifier pour le tour suivant la semaine prochaine.

Les rares vieux des JO ne sont pas gymnastes

Alors que Iovtchev est presque l’athlète le plus âgé de Londres, la plupart des hommes et des femmes qui sont plus vieux concourent dans des sports qui impliquent de se tenir immobile et de monter sur le dos d’autres mammifères, en meilleure santé. (Une seule exception: la joueuse luxembourgeoise de tennis de table de 49 ans Ni Xia Lian, qui a perdu face à la petite chérie américaine Ariel Hsing). Emanuele Guidi, 42 ans et originaire de Saint Marin, fait du tir à l’arc. Le porte-drapeau d’Andorre de 61 ans à la cérémonie d’ouverture, Joan Tomas Roca, est un tireur de trap. Andrei Kavalenka, Biélorusse, est aussi un tireur de trap. Il a 57 ans et ressemble à Kaiser Wilhelm (peut-être que c’est Kaiser Wilhelm). Les événements équestres sont remplis de vieux: l’Australienne Mary Hanna (57 ans), la Danoise Anne van Olst (50 ans), l’Américaine Jan Ebeling (53 ans) et mon autre héros personnel, le cavalier japonais de 71 ans Hiroshi Hoketsu, surnommé «l’espoir des vieux».

On n’a presque jamais entendu parler, pourtant, d’un athlète olympique âgé qui reste dans les premiers du classement d’un sport qui demande une activité d’aérobic prolongée. La nageuse américaine Dara Torres a fait les gros titres en 2008 quand, à 41 ans, elle a gagné trois médailles d’argent à Pékin. Mais le rêve de Torres a bénéficié d’une prise en charge financière et institutionnelle très importante. Iovtchev apparemment est la gymnastique masculine en Bulgarie. Il a expliqué que sa participation continue aux JO est la seule chose qui garde active l’infrastructure de la gymnastique masculine bulgare.

La gym est un sport de jeunes. Demandez juste à Nastia Liukin (22 ans) et à Shawn Johnson (20 ans), les médaillés d’or et d’argent de Pékin, aujourd’hui retraités et plus de première jeunesse.

La souplesse disparaît avec l’âge

Bien que les gymnastes masculins peuvent tenir plus longtemps que les femmes, le sport demande toujours une sorte de souplesse et un contrôle des muscles qui disparaît avec l’âge. En 2001, Iovtchev était assez fort et souple pour se qualifier pour les finales du jeu télévisé japonais exténuant Ninja Warrior. («Il utilisera son corps ciselé comme une arme pour détruire la troisième étape», avait prédit correctement le présentateur).

Quand il est retourné dans Ninja Warrior en 2010, un Iovtchev aux cheveux beaucoup plus grisonnants n’a pas passé la première étape après avoir grimpé à une corde trop lentement. Ah, les ravages de l’âge.

 

Bien qu’il soit maintenant trop vieux pour des jeux télévisés japonais bizarres, Iovtchev –qui est presque plus que deux fois plus vieux que le gymnaste aux anneaux qui est arrivé à la cinquième place, le Russe Denis Ablyazin– est encore suffisamment fort pour les Jeux. Bien que vous ne l’auriez pas su si vous l’aviez regardé samedi, il a admis que son corps entier souffrait –son biceps était «à moitié déchiré» et son poignet «à moitié cassé».

Encore plus impressionnant, il est resté debout jusqu’à 3 heures du matin la veille de la compétition. (Pas un mot sur si, par une tactique maligne de vétéran, il a passé son temps à jouer de la corne de brume dans les dortoirs de ses rivaux en gymnastique).

Iovtchev participera à la finale des anneaux le 6 août. Il ne gagnera probablement aucune médaille. Malgré tout, je serai en train de le regarder, de l’encourager en espérant qu’il ne se déboîte pas une épaule.

Justin Peters

Traduit par Pauline Moullot

Justin Peters
Justin Peters (28 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte