JO-Londres-2012JO Londres 2012 directLife

Pourquoi les Américains refusent de baisser leur drapeau

Pauline Moullot, mis à jour le 26.07.2012 à 11 h 07

US Flag/CloudbuildingVia FlickrCC LicenceBy

US Flag/CloudbuildingVia FlickrCC LicenceBy

C’est une tradition qui ne plaît pas à tout le monde. Pendant la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques, par respect, les porte-drapeaux baissent leur étendard en passant devant le pays hôte. C’est en 1906 que les athlètes ont commencé à défiler derrière leurs drapeaux, rappelle Reuters.

Mais les Etats-Unis sont le seul pays du monde à refuser de se plier à cette règle. Et ils ne semblent pas près d’infléchir leur position cette année non plus, explique le Los Angeles Times.

Selon la légende, cette tradition remonte aux JO de 1908, qui se tenaient aussi à Londres. D’origine américano-irlandaise, le porte-drapeau Ralph Rose aurait affirmé: «Ce drapeau ne se baisse pour aucun roi.» Ralph Rose aurait subi des pressions de la part de la communauté irlandaise pour montrer son opposition au roi Edward VII. Historien des Jeux, Mark Dyreson explique que ceci a été perçu comme un acte de nationalisme de la part d’Américains arrogants.

Aux JO de Berlin en 1936, les Etats-Unis ont également décidé qu’ils ne payeraient pas ce respect à Hitler. L’Islande, la Bulgarie et l’Inde ont pris la même décision. C’est depuis cette date que les Américains ne se sont plus jamais abaissés, en transformant cette tradition en règle officielle.

Même en 1992 à Albertville, François Mitterand n’a pas réussi à faire fléchir les Américains.

Lorsque Mark Grimmette a été choisi porte-drapeau aux JO d’hiver de 2010, il se souvient avoir dû se soumettre à un certain nombre de règles. 

«Beaucoup de gens me disaient: tu ne dois pas baisser le drapeau.»

En 2000 à Sydney, Kayaker Cliff Meidl a entendu les mêmes instructions: «Tu dois garder le drapeau droit quoi qu’il arrive. Droit, droit, droit

 

Si cette tradition reste controversée, Mark Dyreson ne voit pas les choses changer.

«La presse des autres pays reprochent toujours cela aux Américains tous les quatre ans. Le monde entier voit cela comme de l’arrogance (…) Mais les Etats-Unis font en gros ce qu’ils veulent en ce qui concernent les Jeux, et je ne vois pas les choses bouger.»

L’histoire des porte-drapeaux aux Jeux olympiques est à l'origine de nombreuses anecdotes. C’est comme ça qu’en 1936, Haïti et le Liechtenstein se sont aperçus que leur drapeau était exactement le même. C’est pourquoi le petit pays européen y a maintenant rajouté une couronne dorée.

Aux JO de 1948, la délégation britannique avait oublié son drapeau, obligeant les organisateurs à en récupérer un plus petit et pas vraiment aux normes.

Dernier épisode en date, mercredi 25 juillet, les organisateurs ont confondu le drapeau nord-coréen avec celui de la Corée du Sud, provoquant la colère des joueuses de football nord-coréeennes.
 

Pauline Moullot
Pauline Moullot (146 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte