Life

Une bonne fois pour toutes, voici le code de conduite à respecter dans l'escalator

Jean-Laurent Cassely, mis à jour le 01.08.2013 à 11 h 56

escalator / zoetnet via Flickr CC Licence By

escalator / zoetnet via Flickr CC Licence By

La BBC s’est penchée sur un phénomène que connaissent bien les habitants des grandes villes qui prennent le métro quotidiennement: la pratique de l’escalator. Michael Bloomberg, maire de New York très soucieux de la santé de ses administrés, a récemment annoncé un plan destiné à favoriser l’usage des escaliers dans les bureaux new yorkais. Lui-même, a-t-il confié, est de ceux qui marchent quand ils prennent l’escalator!

Cette ode à la marche n’a pas toujours été le discours dominant en matière d’escalier mécanique. Une équipe de l’université de Greenwich a observé en 2011 que les Londoniens n’étaient que 25% à marcher dans l'escalator et que les usagers du métro de Shanghai étaient moins de 3% dans ce cas.

C’est que, précise la BBC, les Britanniques d’un certain âge ont encore en mémoire une angoissante campagne de sécurité publique diffusée dans les années 1970, encourageant les enfants à ne pas marcher quand ils sont sur un escalator... Dans le film, une botte en caoutchouc était soudainement happée par la machinerie, ce qui a dû traumatiser les jeunes enfants exposés à cette campagne. A l’époque, le message était clair: restez immobiles, et tout ira bien.

Mais les urbains les plus pressés, minoritaires, sont très à cheval sur les bonnes manières à respecter: l’étiquette de l’escalator. En particulier, ils semblent vouer une haine farouche aux usagers qui ne se serrent pas à droite quand ils sont immobiles, afin de libérer un couloir à gauche pour les marcheurs. 

Réalisé par Helen Tseng

Il existe d’innombrables posts de blog sur ce sujet, dans lesquels les auteurs rendent public leur agacement vis-à-vis de ceux-qui-ne-serrent-pas-à-droite, d’une manière souvent excessive en comparaison de l’enjeu, qui consiste à gagner quelques secondes sur son trajet quotidien.

Source: Throne of Eden

Les escalators ont aussi leurs passionnés: en 2008, une lectrice envoyait à la journaliste Megan Lee du Star Tribune du Wyoming la question suivante: Combien y a-t-il d’escalators dans l’Etat? Réponse après enquête de la reporter: deux. En fait, techniquement, quatre, c’est-à-dire deux paires. The Atlantic s’est relancé récemment dans le recensement des escalators du Wyoming mais, depuis 2008, leur nombre n’aurait pas augmenté. Ce qui en fait un Etat américain particulièrement sous-équipé en escalators: les habitants semblent néanmoins bien vivre cette situation.

Jean-Laurent Cassely
Jean-Laurent Cassely (990 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte