En Allemagne, le naturisme est has-been

Eva und deutsche Fahne / kruhme via Flickr CC License by.

Bien que les Allemands continuent de passer pour un peuple naturiste à l'étranger, la Freie Körper Kultur (FKK) —la culture du corps libre— bat aujourd'hui de l'aile: les Allemands sont de moins en moins nombreux à se baigner nus. C'est le résultat d'un sondage mené auprès de 1.000 personnes par le portail de voyage ab-in-den-urlaub, que rapporte le quotidien Die Welt. Seuls 4% des hommes et 2% des femmes déclarent ne pas porter de maillot de bain à la plage ou au bord d'un lac.

À en croire ce sondage, le nombre de naturistes en Allemagne ne cesse donc de dégringoler, puisqu'en 2010, il étaient encore 7%, hommes et femmes confondus, à déclarer se baigner nus. Ce qui fait craindre à Die Welt que les naturistes ne finissent par être complètement marginalisés dans un pays qui est l'un des plus anciens foyers du naturisme —la première association FKK a été créée en 1898 à Essen:

«Si les chiffres sont vrais […], il devrait y avoir bientôt des réserves pour les nudistes —et ce le plus loin possible vers l'Est, où après tout, une personne sur dix est encore libérée de considérations morales durant la baignade.»

L'Est de l'Allemagne continue en effet de rester le bastion du naturisme, souvenir du temps de la RDA où la culture du corps libre a longtemps été tolérée par les autorités. Celles-ci avaient d'ailleurs tenté d'interdire totalement la pratique du naturisme en 1954 mais cette décision avait soulevé tant de protestations parmi la population que l'interdiction a été levée à peine deux ans plus tard. Cet épisode a contribué à faire du naturisme une pratique très populaire chez les Allemands de l'Est dans les décennies qui ont suivi.

Mais les jeunes des ex-Länder de l'Est n'ont pas hérité de la culture FKK de leurs parents. D'après une autre étude menée chez des jeunes d'ex-RDA, dont le magazine Superillu rapporte les principaux résultats, ils sont plus de la moitié à ne s'être jamais baignés nus.

D'après le sondage, le slip de bain connaît un certain regain engouement, puisque 16% des hommes de plus de 50 ans en portent contre 10% en 2012, mais le caleçon reste en tête, plébiscité chez 63% des moins de 40 ans.

Les Allemandes elles aussi ont aujourd'hui tendance à se couvrir de plus en plus. Presque toutes les femmes âgées de plus de 50 ans déclarent ainsi ne plus porter de bikini mais un maillot une pièce, qui séduit aussi les plus jeunes: 26% des femmes âgées entre 14 et 39 ans le préfèrent au deux pièces, contre 23% en 2011. Et le tankini, ce maillot deux pièces dont le haut s'apparente à un top à fines bretelles, recouvrant le ventre et le dos, fait un malheur sur les plages du nord de l'Allemagne: une femme de plus de 30 ans sur cinq déclare l'avoir adopté.

Les auteurs de l'étude n'ont malheureusement pas interrogé les sondés sur les raisons qui les poussaient à choisir des maillots de bain plus couvrants. Comme l'explique Konstantin Korosides, responsable de la communication chez ab-in-den-urlaub:

«S'il y a derrière un rapport critique avec son propre corps ou des réflexions politico-sociétales, comme la prise en compte des personnes qui pensent différemment et ont une autre religion, comme les musulmans, cela ne se laisse pas expliquer de notre côté.»

Mais Die Welt avance que l'obésité pourrait expliquer que certaines femmes veuillent davantage se couvrir:

«[Ce sont] des chiffres qui, de manière frappante, ont une corrélation avec les récentes données sur la part des Allemandes obèses. D'après ces données, 40% des femmes ont un indice de masse corporelle (IMC) de plus de 25. Pour faire court, elles sont obèses.»