Monde

Des députés allemands se plaignent de ne pas pouvoir amener leur chien à l'Assemblée!

Temps de lecture : 2 min

Hunde unerwünscht / onnola via Flickr CC Licence By
Hunde unerwünscht / onnola via Flickr CC Licence By

Quinze députés allemands viennent de déposer une drôle de requête auprès du président du Bundestag, rapporte le tabloïd Bild. Dans un courrier adressé à Norbert Lammert (CDU), ils écrivent:

«Nous prions le président du Parlement allemand […] de satisfaire le vœu de nombreux députés et de modifier à ce sujet le règlement intérieur du Parlement allemand, de façon à ce qu'il soit autorisé d'amener des chiens.»

Comme l'explique une des signataires de la lettre, la députée SPD Silvia Schmidt, attristée de ne pouvoir emmener son petit chien tibétain «Ribby» avec elle au bureau:

«Mon chien est mon ami. Il a besoin d'être près de moi, et j'ai besoin d'être près de lui. Mes collègues aussi aiment Ribby!»

Les députés à l'origine de cette requête, qui sont tous issus du SPD et des Verts, deux partis de l'opposition, mettent en avant les effets bénéfiques de la présence d'un animal crapahutant entre les bureaux:

«Cela crée une atmosphère positive quand l'un ou l'autre collègue caresse le chien en passant», argue la députée SPD Annette Kramme, interrogée par le quotidien Der Tagesspiegel.

La présidence du Bundestag ne s'est livrée à aucun commentaire dans la presse hier (vendredi), assurant que le courrier n'était pas encore arrivé. Mais un autre député de la CDU qui n'a pas la langue dans sa poche, Franz-Josef Holzenkamp, a fait savoir qu'il était opposé à cette requête, bien qu'il ait lui aussi un chien. Il redoute que cela entraîne une série de demandes des plus farfelues, sur un mode rappelant celui de la théorie de la vitre brisée:

«Ça commence avec les chiens. Puis il y a des cages à hamsters dans la salle plénière et des chats qui errent dans le Bundestag? Quel dogue se sent bien entre une photocopieuse et un bureau? Je trouve cette action très discutable.»

Comme le rappelle Der Spiegel, personne ne peut emmener son chien avec soi sur son lieu de travail en Allemagne sans en demander au préalable l'autorisation à son supérieur. Il faut également s'assurer que l'animal ne gêne pas la bonne conduite du travail et qu'aucun collège n'est allergique ou n'a peur des chiens.

Si les députés du Bundestag obtiennent satisfaction, cela pourrait donner des idées aux employés du Kanzleramt voisin, où Angela Merkel a son bureau... Mais parions que si d'aventure ils déposaient une telle demande, celle-ci serait refusée, la chancelière allemande ayant une peu bleue des chiens...

Annabelle Georgen Journaliste

Newsletters

Quatre ans après son élection, Justin Trudeau ne fait plus rêver personne

Quatre ans après son élection, Justin Trudeau ne fait plus rêver personne

À quelques mois des élections fédérales, le Premier ministre canadien fait face à un scandale politique qui déchire son parti. Il ne peut que difficilement compter sur son bilan pour se relever.

Au Venezuela, des soins médicaux en échange de votes pour Maduro

Au Venezuela, des soins médicaux en échange de votes pour Maduro

Des médecins cubains envoyés au Venezuela racontent comment leur métier a été instrumentalisé à des fins politiques.

La reine Élisabeth doit-elle payer des impôts?

La reine Élisabeth doit-elle payer des impôts?

La loi ne l'y oblige pas, mais l'usage évolue.

Newsletters