Monde

Les Afro-Américains ont l'impression de vivre mieux qu'il y a 10 ans

Temps de lecture : 2 min

Broken Piggy Bank / 401(K) 2013 via FlickrCC License by
Broken Piggy Bank / 401(K) 2013 via FlickrCC License by

Un sondage de NPR et de la Harvard School of Public Health montre que les Afro-Américains sont optimistes quant à leur situation personnelle.

Les premières conclusions sont contre-intuitives: alors même que les Afro-Américains sont parmi les plus touchés par la crise, ils sont 86% à dire qu'ils sont satisfaits de leur vie.

«Près de 60% ont dit qu'ils atteindraient un jour le rêve américain de la sécurité financière et de la propriété. Un peu plus de la moitié des personnes interrogées (53%) ont dit que leur vie s'était améliorée ces dernières années.»

Pour Robert Blendon, professeur de santé publique à Harvard, les sondages montrent généralement que les gens ont une perception bien plus optimiste de leur situation personnelle que ce que la conjoncture économique laisse présager.

Cet optimisme va cependant de pair avec une certaine anxiété, explique Blendon:

«Ils ont très peur de perdre leur emploi et de se retrouver coincés avec plein de frais de santé s'ils tombent malades.»

A noter néanmoins, l'échantillon d'analyse est limité puisque seules mille personnes ont été interrogées dans le cadre de cette étude.

Newsletters

«Biden ne fera rien pour nous»: de Hong Kong à Taïwan, ces fans de Trump déçus

«Biden ne fera rien pour nous»: de Hong Kong à Taïwan, ces fans de Trump déçus

Tout au long de son mandat, Donald Trump a amassé un bon nombre de supporters en Asie de l'Est, qui ne sont pas prêts à le laisser partir.

Besoin de soleil ?  Cap sur la Martinique

Besoin de soleil ? Cap sur la Martinique

Oubliez la grisaille et les jours d’isolement en métropole et profitez du mois de décembre pour vous évader au-delà des mers sans franchir de frontière.

Comment va se passer le dernier Thanksgiving de l'ère Trump?

Comment va se passer le dernier Thanksgiving de l'ère Trump?

Cette semaine, enfin un peu de calme et de silence en provenance des États-Unis, et ce pour deux raisons: d'une part, Trump a enfin accepté de lancer le processus de transition vers l'administration Biden, et puis surtout, c'est Thanksgiving. Ce...

Newsletters