Economie

L'Allemagne terre promise des diplômés

Slate.fr, mis à jour le 26.05.2013 à 13 h 18

Industrie Mécanique  REUTERS

Industrie Mécanique REUTERS

Le marché du travail allemand est en train de subir une profonde mutation. Ingénieurs espagnols et informaticiens indiens sont de plus en plus nombreux à venir chercher et trouver du travail dans les entreprises allemandes. Conséquences de la réussite de l'industrie allemande, de la faiblesse de la démographie de ce pays et de la crise qui frappe les jeunes diplômés, notamment en Europe, l'immigration change radicalement de nature en Allemagne.

Le magazine Spiegel souligne «qu'aujourd'hui les immigrants en Allemagne sont mieux formés et ont des niveaux d'éducation plus élevés que les Allemands d'origine, selon une étude menée par le chercheur Herbert Brücker pour la Bertelsmann Stiftung, un Think Tank privé». Selon cette étude, 43% des nouveaux immigrants ayant entre 15 et 65 ans ont au moins un diplôme universitaire ou technique supérieur contre seulement 26% des Allemands du même âge.

Pour autant, l'opinion publique allemande reste persuadée que les immigrés sont des travailleurs pauvres et peu qualifiés selon une autre enquête menée par l'Institut de la Recherche sur l'emploi de Nuremberg. Le succès considérable en 2010 d'un livre controversé écrit par Thilo Sarrazin qui considére que les immigrés, notamment musulmans, ont des effets socialement et économiquement négatifs pour l'Allemagne qui doit leur fermer ses portes illustre la persistance de stéréotypes qui ne correspondent plus ou pas à la réalité. 

«La composition sociale et la qualification des immigrants a totalement changé au cours des dix dernières années», écrit Der Spiegel. La crise économique et le niveau élevé du chômage, notamment parmi les jeunes, dans de nombreux pays de la zone euro, a rendu l'Allemagne bien plus attractive. Non seulement, les immigrés sont beaucoup plus qualifiés, mais ils sont aussi de plus en plus nombreux. Selon les statistiques officielles fédérales, plus d'un million de personnes ont immigré en Allemagne en 2012, le nombre le plus important depuis 1995.

Et l'Allemagne a un grand besoin de cette main d'oeuvre. Elle pourrait permettre à l'Allemagne de surmonter les conséquences d'une démographie défaillante qui va considérablement handicaper son économie. Selon des projections gouvernementales, le nombre d'actifs potentiels devrait se réduire de 6,5 millions de personnes outre-Rhin d'ici 2025. D'autres études font état d'un manque de 2 millions de travailleurs qualifiés en 2020, dans seulement 7 ans, et d'un manque de 5,2 millions de travailleurs qualifiés en 2030!

L'Allemagne n'est pas historiquement un pays d'immigration de masse comme l'Australie, le Royaume-Uni, le Canada, le Danemark... Mais elle pourrait bien le devenir. A condition évidemment que l'opinion publique allemande admette et comprenne cette nécessité et cette réalité.

 

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte