Monde

Le pays le plus populaire au monde est… l'Allemagne

Temps de lecture : 2 min

Modèle historique de la «coccinelle», reproduite en 2003, à 3.000 exemplaires, dans l'usine de Puebla, au Mexique. REUTERS/Andrew Winning AW/ME
Modèle historique de la «coccinelle», reproduite en 2003, à 3.000 exemplaires, dans l'usine de Puebla, au Mexique. REUTERS/Andrew Winning AW/ME

C'est entendu, l'Allemagne écrase le football européen masculin comme féminin. L'Allemagne affiche une réussite commerciale et industrielle éclatante. Pour les deux derniers Présidents français, François Hollande comme Nicolas Sarkzoy, l'Allemagne est le modèle économique à suivre. Pourtant l'Allemagne ne semble pas vraiment appréciée en ce moment en Europe surtout par les pays du sud frappée par la crise de la dette et de l'euro et... par la France. La première puissance de l'Union est qualifiée tour à tour d"égoïste, arrogante, impérialiste… Surprise, selon une étude réalisée par la BBC auprès de milliers de personnes dans le monde entre janvier et mars, l'Allemagne… est tout simplement le pays le plus populaire de la planète et la France assez loin derrière, en cinquième position.

Le sondage est réalisé chaque année depuis 2005 auprès de plus de 26 000 personnes dans 25 pays. Elles sont interrogées sur l'influence jugée positive ou non dans le monde de 16 grands pays et de l'Union Européenne.

L'Allemagne arrive en tête et pas moins de 59% des personnes interrogées jugent «positive» son influence dans le monde. Le Canada, le Royaume-Uni, le Japon (premier en 2012) et la France suivent dans le classement. L'Iran reste à la dernière place avec seulement 15% d'opinions positives sur son rôle dans le monde en compagnie des autres mal classés que sont le Pakistan et la Corée du nord. La Chine et l'Inde sont respectivement aux neuvième et douzième rangs et les Etats-Unis huitième.

Le paradoxe est que l'Allemagne qui vient de faire l'objet de violentes attaques par le parti socialiste français recueille 81% d'opinions positives en France et même 68% en Espagne, un des pays du sud de l'Europe les plus durement touchés par l'austérité budgétaire imposée notamment par l'Allemagne. En Grèce toutefois, les opinions négatives sur l'Allemagne sont majoritaires et atteignent 52%.

Alastair Newton, analyste politique de la banque d'investissement Nomura, estime que la popularité planétaire de l'Allemagne n'est pas surprenante compte tenu notamment des autres choix possible. «Il y a d'abord beaucoup de raisons pour lesquelles l'Allemagne est admirée. C'est une grande et importante économie, un pays industriel de classe mondiale. Elle a une chancellière qui a démontré une vraie capacité à diriger. La question aussi est quel autre pays pourrait être plus populaire? Cela pourrait être difficilement les Etats-Unis compte tenu de leur comportement au Moyen-Orient, ou la Chine compte tenu des inquiétudes sur ce pays en occident et au Japon», explique-t-il.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Pour ce qui est de l'Union Européenne, son influence mondiale est jugée positive par 49% des personnes interrogées et progresse un peu par rapport à 2012. Pour autant la perception de l'Union Européenne s'est nettement détériorée en un an dans plusieurs pays dont l'Allemagne, le Canada, les Etats-Unis et le Royaume-Uni. Au Royaume-Uni, les opinions négatives sur l'Europe (47%) sont plus importantes que les positives (42%). Le référendum que David Cameron veut organiser au Royaume-Uni sur l'Union Européenne s'annonce difficile.

Newsletters

De Merkel à Scholz, quelle politique russe pour l'Allemagne?

De Merkel à Scholz, quelle politique russe pour l'Allemagne?

Pour Berlin, Moscou est à la fois un partenaire majeur en économie, un défi récurrent sur le plan stratégique et un sujet de controverse pour la politique intérieure.

L'Australie est le pays où les habitants ont été le plus ivres en 2021

L'Australie est le pays où les habitants ont été le plus ivres en 2021

Le Danemark et la Finlande sont les deux pays suivant dans le classement du Global Drug Survey.

Certains États paient les Américains pour qu'ils retournent au travail

Certains États paient les Américains pour qu'ils retournent au travail

Ils peuvent recevoir un chèque d'une valeur correspondant à plus de 1.700 euros.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio