Life

On est moins beau qu'on ne le pense

Cécile Schilis-Gallego, mis à jour le 22.05.2013 à 12 h 27

Capture d'écran de la publicité «Dove Real Beauty Sketches».

Capture d'écran de la publicité «Dove Real Beauty Sketches».

Une campagne de publicité de la marque Dove intitulée «Vous êtes plus belle que vous ne le pensez» a cumulé plus de 20 millions de vues sur YouTube en avril.

L'idée? La marque de savon cherche à démontrer que les femmes se voient plus laides qu'elles ne le sont en réalité.

Pourtant, selon une étude conduite par deux universitaires américains et rapportée par le magazine Scientific American, ce serait plutôt l'inverse que l'on observe dans les faits. Les deux chercheurs ont photographié un groupe de participants puis, à partir de ces clichés, ont produit deux nouvelles photos où ils apparaissent plus laids et plus beaux. Les trois images ont ensuite été montrées aux participants qui devaient indiquer laquelle était l'originale. En majorité, les participants ont désigné la version améliorée comme étant l'originale. Ce n'était pas le cas lorsqu'ils devaient désigner la photo originale d'un autre participant. 

Cela traduit une tendance plus générale à surestimer nos capacités et nos efforts. Des chercheurs américains en psychologie ont ainsi mis en lumière ce qu'ils appellent «l'effet au-dessus de la moyenne» («above average effect» en anglais). Dans le cadre de cette étude, des participants étaient interrogés sur leurs capacités dans différents domaines (éducation, travail, santé). Verdict? La moitié des personnes interrogées se considère comme étant au-dessus de la moyenne, ce qui est statistiquement impossible. 

Dans certains cas, c'est même la majorité qui se considère supérieure de la moyenne. Les automobilistes, par exemple, sont 93% à se penser meilleurs conducteurs que la moyenne. De la même façon, la plupart des gens surestimeraient leur tendance à bien se comporter, notamment le montant qu'ils donneraient à une cause ou les chances qu'ils aillent voter aux prochaines élections.

Pourquoi une telle estime de nous-même? Renvoyer une image positive est tout simplement valorisé dans notre environnement social. Or, nous avons tout intérêt à croire au mensonge que nous renvoyons, d'autant plus si les autres découvrent que ce n'est pas le cas. Au moins, nous aurons eu le mérite d'avoir été honnête.  

Cécile Schilis-Gallego
Cécile Schilis-Gallego (105 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte