A Dubaï, les voitures de luxe sont abandonnées sur les parkings

Ferrari F40 and Enzo / Axion23 via Flickr CC Licence By

Il y a les villes qui souffrent de la criminalité, celles dans lesquelles il est difficile de trouver un logement abordable... Et puis il y a Dubaï. Un petit émirat arabe qui fait face à une nuisance d’un genre un peu différent: des voitures de sport luxueuses y sont abandonnées un peu partout, relate le site de luxe et de tendances Messy Nessy Chic. 

Il y a quelques années, Dubaï était au centre de l’économie pétrolière et constituait un marché immobilier très dynamique. De nombreux expatriés richissimes en ont profité pour s’équiper en Ferrari, en Porsche, en Corvette ou en BMW de luxe... Mais Dubaï aussi a été rattrapée par la crise économique, et l’immobilier qui dopait sa croissance s’est effondré en 2009.

C’est ainsi qu’expatriés et locaux abandonnent chaque année leurs possessions, pris de panique à l’idée de ne plus pouvoir rembourser leurs dettes: à Dubaï, une dette impayée et même un chèque sans provision constituent des infractions pénales passibles de prison.

«Ces voitures sont régulièrement abandonnées sur le parking de l’aéroport international de Dubaï, poursuit le site, certaines avec leur titre de propriété et une note d’excuses du propriétaire. Parfois les clés sont toujours sur le contact.»

A l'inverse, d'autres propriétaires ont pris soin de retirer leur plaque d’immatriculation, pour que la police ait plus de difficulté à les retrouver, notait le site d’informations Gulf News, qui évoquait ce problème régional, qui concerne tous les Emirats Arabes Unis, dès 2010. Régulièrement, les riverains se plaignent dans la presse de ces voitures poussiéreuses qui attendent leur sort dans des parkings.

En 2012, la police a même retrouvé une Ferrari Enzo abandonnée: un modèle construit à seulement cent exemplaires de part le monde. Selon le site Emirates 24/7, qui s’est aussi penché sur le sujet, la police détenait fin avril 2013 quarante voitures de luxe abandonnées pour diverses raisons, et 12.000 véhicules en tout.

Mais les possesseurs de ces voitures peuvent aussi tout simplement décider de les abandonner parce qu’ils ont reçu trop d’amendes pour excès de vitesse ou passage au feu rouge, ou encore parce qu’ils sont repartis dans leur pays d’origine sans finir de rembourser leur prêt!

Au bout de six mois sans réclamation du propriétaire, la police de l'Etat organise une vente aux enchères pour se débarrasser de ces luxueux objets trouvés.