Life

Vous pouvez manger plus de sel, ou pas, enfin peut-être

Marion Degeorges, mis à jour le 15.05.2013 à 12 h 24

Crystaux de sel par Mark Schellhase via Wikimedia Commons

Crystaux de sel par Mark Schellhase via Wikimedia Commons

Une nouvelle étude vient de paraître aux Etats-Unis et selon le journaliste du New York Times qui la commente, elle pourrait remettre en cause toutes nos croyances sur le sel. Les révélations: les limites de consommation du sel ne seraient pas toutes justifiées. 

Aux Etats-Unis, il est recommandé d'ingérer un peu plus de 2g de sel par jour. Sauf pour les personnes souffrant d’hypertension, les diabétiques, ceux en insuffisance rénale et même les Africains d’origine. Pour eux, il ne faudrait pas dépasser 1,5g. D’ailleurs, selon l’American Heart Association, tout le monde devrait se contenter de 1,5g par jour [1].

Les limites ne seraient pas justifiées

Sauf qu’un comité d’experts  de l’Institute of Medicine vient de réévaluer l’impact de la consommation de sodium sur la santé. Il confirme son influence néfaste sur les risques d’arrêt cardiaque et d’attaque, mais il souligne également que beaucoup reste à prouver.

Les études parues jusqu’ici ne permettraient pas de conclure strictement que limiter le sodium atténuerait les risques cardiaques ou cérébraux. Pire, une consommation réduite de sodium pourrait aggraver le cas des personnes déjà atteintes d’une pathologie du cœur. Le président du comité, le docteur Brian Strom, va même plus loin:

«Quand vous observez les sous-groupes, des éléments indiquent que plus vous réduisez l’apport en sodium, plus les problèmes de santé augmentent. Mais pour l’instant, il y a des limites en termes de méthodologie pour cette recherche.»

Expert en sodium, le docteur Alderman du Einstein College of Medicine constate l'impact de cette révélation: 

 «Ce qu’ils ont fait bouleverse nos croyances. Ils ont changé le paradigme du problème. Jusqu’à aujourd’hui, on ne parlait que de l’hypertension. Maintenant, ils expliquent que c’est plus compliqué. Le rapport va avoir un énorme impact.»

Nous avons oublié l'importance du sodium

Le sel est très important pour le corps, puisque c’est la principale source de sodium, et notre organisme ne peut pas en fabriquer par lui-même. Le rôle du sodium: il régule le volume des liquides dans le corps, aide à assimiler plusieurs nutriments, régule les bases acides et aide à digérer. Il est possible de manquer de sel, ça s’appelle de l’hyponatrémie, et c’est même mortel.

Rappelons que le rapport du comité ne remet pas en cause l'implication d'une sur-consommation de sodium dans les risques vasculaires et cérébraux. Il publiera d'ici quelques années sa propre recommandation. D'ici là, vous pouvez vous faire une idée des aliments à éviter. L’accusé est tout désigné: la nourriture transformée. Près de ¾ du sel contenu dans notre bol alimentaire en provient.


[1] En France, l'Anses rappelle dans un rapport de 2012 que l'OMS préconise de ne pas dépasser 5g/jour, les plans français de nutrition se fixant des objectifs de 8g/jour pour les hommes et 6,5g/j pour les femmes d'ici 2015.

Marion Degeorges
Marion Degeorges (57 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte