Monde

Stéréotypes: ce que les Européens pensent vraiment les uns des autres

Cécile Dehesdin, mis à jour le 15.05.2013 à 16 h 19

la tour Eiffel. Al Ianni via Flickr CC License by.

la tour Eiffel. Al Ianni via Flickr CC License by.

L'institut de recherche américain Pew Global Research Center vient de sortir un rapport dédié à l'Europe, avec entre autres ce tableau qui résume en une image ce que les Européens pensent les uns des autres.

Ou plus précisément, ce que les Anglais, Français, Allemands, Italiens, Espagnols, Grecs, Polonais et Tchèques pensent des Anglais, Français, Allemands, Italiens, Espagnols, Grecs, Polonais et Tchèques:

Cliquez ici pour voir le tableau en grand

Petite note de méthodologie: les Français se voient à la fois comme les plus et les moins arrogants [PDF], parce qu'à la première question (Dans quel pays les gens sont-ils le plus arrogants?), 26% d'entre eux ont répondu les Français, et qu'à la deuxième, 13% ont répondu les Français. Dans les deux cas, c'était le pourcentage le plus élevé. Même logique pour les Polonais qui estiment que les Allemands sont à la fois les plus et les moins dignes de confiance.

La plupart des réponses viennent confirmer des clichés –la lutte entre la France et la perfide Albion continue, les Anglais estimant que nous sommes les moins dignes de confiance et les plus arrogants, tandis que nous pensons qu'ils sont les moins compatissants.

D'autres sont franchement amusantes: tous les pays ont cité l'Allemagne comme le pays le plus digne de confiance, tandis que les Grecs lui ont préféré... la Grèce; chaque pays s'est nommé comme le plus «plein de compassion» de tous; les Italiens jugent que l'Italie est le pays le moins digne de confiance.

Et d'autres encore plutôt inquiétantes: la Grèce et la Pologne estiment ainsi que l'Allemagne est à la fois le pays le moins digne de confiance, le plus arrogant, et le moins compatissant.

Ces stéréotypes ne sont qu'une petite partie du rapport, qui s'intéresse plus largement à la crise européenne. Il souligne l'ampleur des différences de points de vue entre les Allemands et le reste de l'Europe sur les problèmes économiques: 75% des Allemands considèrent que l'économie va bien, contre 9% pour la médiane européenne (ne comprenant pas l'Allemagne)...

Les Français s'éloignent de plus en plus des Allemands dans leurs considérations européennes: en 2009, 43% des Français estimaient que l'intégration économique européenne avait renforcé l'économie française, contre 50% des Allemands pour l'économie allemande, soit 7 points de différence. En 2013, seuls 22% des Français disent la même chose, contre 54% des Allemands (une différence de 32 points). Seuls 41% des Français ont une vision positive de l'institution européenne, contre 60% des Allemands.

Comme le remarque le Financial Times, les Français estiment à 81% que la meilleure façon de résoudre les problèmes économiques de leur pays est de réduire les dépenses publiques pour faire diminuer la dette, contre 67% pour les Allemands. A l'inverse, 57% des Grecs pensent que la meilleure façon serait de dépenser davantage pour stimuler l'économie.

Mise à jour du 15/05/13: ajout de l'explication sur les Français à la fois plus et moins arrogants, merci à nos commentateurs Facebook pour la question

Cécile Dehesdin
Cécile Dehesdin (610 articles)
Rédactrice en chef adjointe
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte