Monde

Au Brésil, le nombre de permis de port d’arme a augmenté de 378%

Temps de lecture : 2 min

Guns, guns, guns / paljoakim via Flickr Licence By
Guns, guns, guns / paljoakim via Flickr Licence By

En 2012, le Brésil a vu le nombre de permis de port d’arme délivrés dans le pays augmenter de 378%.

Parmi les 31.500 concessions qui permettent aux Brésiliens de s’armer, 60% sont allées à des civils.

Une estimation inquiétante dans un pays qui connaît un nombre record de morts par balles, plus de la moitié des 50.000 meurtres l’an passé, souligne El Pais.

Bien qu’une loi de désarmement soit en vigueur depuis 2003, le texte, qui encourage les individus à se défaire de leurs munitions volontairement, a besoin d’une sérieuse mise à jour, estime O Globo. Si elle a eu du succès les 10 premières années, réduisant le nombre d’assassinats à 20 ou 29 morts pour chaque 100.000 habitants, la mesure a encore un long chemin à faire.

L’une des raisons principales de cette explosion des ventes d’armes est liée à l’insécurité ambiante. Beaucoup d’habitants des grandes villes s’estiment trop vulnérables quand ils sont désarmés.

Daphnée Denis Journaliste

Newsletters

Une femme voilée sur quatre s'est déjà fait pousser sur une plateforme de métro à New York

Une femme voilée sur quatre s'est déjà fait pousser sur une plateforme de métro à New York

La Commission sur les droits humains de New York vient de publier un rapport sur les discriminations dont sont victimes certaines minorités.

Des employés d'Amazon refusent de vendre à l'État américain des technologies pour encadrer l'immigration

Des employés d'Amazon refusent de vendre à l'État américain des technologies pour encadrer l'immigration

Ils rappellent à Jeff Bezos le passif nazi d'IBM pour s'opposer à la politique migratoire de Trump.

Un nouveau printemps arabe couve en Jordanie

Un nouveau printemps arabe couve en Jordanie

Sans réforme en profondeur du système politique et de la structure économique, la Jordanie, comme d’autres pays de la région, restera exposée au potentiel d’une nouvelle révolution, en dépit des milliards injectés par les pétromonarchies du Golfe.

Newsletters