Monde

Cinq raisons de manger des insectes

Daphnée Denis, mis à jour le 14.05.2013 à 9 h 57

Free Criquet !! / c.hug via Flickr CC License by -

Free Criquet !! / c.hug via Flickr CC License by -

Deux milliards de personnes de par le monde mangent des insectes, selon un rapport de la Food and Agriculture Organization publié lundi 13 mai. C’est une bonne chose, puisque la population terrestre aura besoin de doubler la production de nourriture pour répondre aux besoins de 9 milliards d’habitants en 2050, et qu’à ce rythme-là, les fourmis et criquets ont intérêt à passer sur nos assiettes.

Ce «mini-bétail» a pourtant bien des avantages, comme le signale Quartz dans une liste des cinq raisons pour lesquelles nous devrions tous nous décider à déguster les bestioles à six pattes. Voici donc les raisons de commencer un élevage d’insectes:

1. Les insectes, c’est nutritif

Selon la FAO, ces petites bêtes contiennent autant de protéines que du boeuf cru. Dans les pays où on mange des insectes, ceux-ci représentent une bonne partie des apports en fer, en calcium et en protéines. Pas de risque de pénurie, que l’on soit près de forêts, de fermes, ou d’eau.

2. Les insectes émettent moins de gaz à effet de serre que le bétail traditionnel

Traditionnellement, l’élevage de bétail dans une ferme cause 18% de gaz à effet de serre, une quantité plus importante que celle produite par l'industrie automobile. L’élevage d’insectes demande moins d’espace et moins d’eau, en revanche. Cela permettrait également d’élever les insectes sur des déchets, comme essaient de le faire les Pays-Bas (un pays où certains restaurants offrent déjà des insectes dans leur menu).

3. Economiquement parlant, manger les insectes est une solution logique

Le coût de l’élevage d’animaux est la raison pour laquelle le prix de la nourriture a tant augmenté. Les insectes ont un sang plus froid, et se contentent de températures plus froides, ce qui veut dire que les insectes ont besoin de moins d’énergie pour rester au chaud et qu’ils transforment leur nourriture en protéine plus rapidement.

4. Non, les insectes ne nous rendent pas malades

Les insectes sont taxonomiquement très différents des êtres humains, ce qui veut dire qu’ils sont moins enclins à nous transmettre des maladies. «Une bonne chose dans l'ère de maladies d'origine alimentaire comme le SRAS, le virus H5N1 et la maladie de la vache folle», souligne Quartz. Pas de maladie de la fourmi folle à l’horizon, donc. 

5. Les insectes sont partout

Il existe plus de 1.900 espèces d’insectes qui sont mangeables.

Si vous n’êtes toujours pas convaincus, sachez que vous allez consommer involontairement près d’un demi kilo d’insectes cette année, puisque ceux-ci sont mélangés à d’autres nourritures. Tant qu’à faire, autant les cuisiner. 

Daphnée Denis
Daphnée Denis (114 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte