France

En France, «les énarques et leurs petits camarades sont au plus bas»

Temps de lecture : 2 min

«Les énarques et leurs petits camarades sont au plus bas»

«C’est l’élite la plus minuscule des grands pays»

«Pour paraphraser l’écrivain anglais E.M. Forster, ce sont des gens qui préféreront trahir leur pays que trahir un ami»

«L’élite française n’a pas été formée pour réussir dans le monde, mais pour réussir dans le centre de Paris»

De qui sont ces jugements au vitriol sur les classes dirigeantes françaises? Du Financial Times, la bible de la City, sous la plume de son chroniqueur Simon Kuper. Dans la foulée de l’affaire Cahuzac et du non-joyeux anniversaire de l’élection de François Hollande, le papier, qui accumule les références aux penseurs et analystes critiques de la société française (Pierre Bourdieu, les Pinçon-Charlot, Serge Halimi…), n'a pas de mal à trouver de quoi raconter «ce qui a déraillé».

Mais on pourra s’interroger sur un ou deux arguments politiques qui semblent davantage destiné à frapper l'imagination du lecteur anglo-saxon qu'à faire avancer l'argumentation. Par exemple, l'anecdote qui ouvre le papier sur la création de l’Ena par le communiste Maurice Thorez («Il a dû penser que cette caste était l’avant-garde du prolétariat dont Lénine a toujours parlé»), alors que le nom de Michel Debré, à l’origine de l’école, n’est pas cité. Ou encore le constat ouvertement catastrophiste, et peut-être prématuré, qui clôt l'article:

«L’élite n’est pas prête de s’autodissoudre. Néanmoins, une issue bien pire commence à poindre: l’élection en 2017 du premier président véritablement anti-élites, la dirigeante d’extrême-droite Marine Le Pen.»

Jean-Marie Pottier Rédacteur en chef, responsable de la newsletter politique «Le Jour d'après». Auteur de «Indie Pop 1979-1997» et «Ground Zero. Une histoire musicale du 11-Septembre» (Le Mot et le Reste).

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters