Life

Contre la sinusite, prenez un arrêt maladie plutôt que des antibiotiques

Cécile Schilis-Gallego, mis à jour le 29.04.2013 à 18 h 50

Medical Drugs for Pharmacy Health Shop of Medicine/epsos via Flickr CC License by

Medical Drugs for Pharmacy Health Shop of Medicine/epsos via Flickr CC License by

Pourquoi prendre des antibiotiques quand on nous martèle que ce n'est pas nécessaire? Parce qu'ils nous permettent d'être remis sur pied rapidement et de ne pas manquer des jours de travail répond le magazine d'enquête Mother Jones. La journaliste Stephanie Mencimer arrive à la conclusion que l'absence de congés maladie obligatoires aux Etats-Unis est un frein insurmontable au recul des prescriptions automatiques d'antibiotiques.

Les chiffres avancés? Aux Etats-Unis, près de 40% des travailleurs et 80% des plus bas salaires ne bénéficient pas d'arrêts maladie payés. Chaque année, un travailleur américain n'est absent que cinq jours pour des raisons médicales contre 16 pour les travailleurs allemands et 22 pour les Suédois. En France, selon un rapport d'une mission d'évaluation de l’Assemblée nationale publié le 24 avril, les Français seraient en congé maladie neuf jours par an dans le secteur privé et 22 dans le secteur public.

Les travailleurs américains non indemnisés demanderaient donc cette potion magique pour ne pas avoir à s'absenter du travail pendant plusieurs jours. 

Pourtant, quand il s'agit d'antibiotiques, le remède pourrait bien être pire que le mal à en croire les professionnels de la santé cités par l'assurance maladie française. Plus on ingère des antibiotiques, plus il est probable qu'on développe une infection immune aux médicaments. Le risque de constitution de supermicrobes très résistants augmente avec la prise inutile d'antibiotiques, rappelle l'institut Pasteur. Quant aux coûts, ils sont faramineux. Chaque année, les Américains et leurs assurances gaspilleraient jusqu'à un milliard de dollars dans des antibiotiques non nécessaires. 

En France où depuis 2002 l'assurance maladie communique autour du slogan «les antibiotiques c'est pas automatique», le résultat est-il plus concluant? Pas sûr. On observe bien un recul des prescriptions de 26,5% entre 2001 et 2007 selon l'institut Pasteur, mais on constate ensuite une reprise. La France reste d'ailleurs l'un des pays européens les plus consommateurs de médicaments. Et comme pour les Etats-Unis, la majorité des antibiotiques prescrits soignent des infections virales comme des angines, des otites... ou des sinusites. Pourtant l'arrêt maladie existe en France depuis près d'un siècle. 

Cécile Schilis-Gallego
Cécile Schilis-Gallego (105 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte