Monde

Pourquoi le financier Marc Lasry a-t-il renoncé à l’ambassade américaine en France?

Daphnée Denis, mis à jour le 29.04.2013 à 11 h 57

L'ambassade américaine à Paris (via Wikimedia Commons/ C.C. 2.0./Krokodyl)

L'ambassade américaine à Paris (via Wikimedia Commons/ C.C. 2.0./Krokodyl)

Le démocrate Marc Lasry, propriétaire d’Avenue Capital, l’un des hedge funds les plus rentables des Etats-Unis, et proche de Bill Clinton, vient de renoncer au poste d’ambassadeur des Etats-Unis en France, que Barack Obama lui avait proposé en mars dernier, comme le soulignait notamment L'Expansion. Annoncée dans un premier temps en début de semaine dernière par l'agence Reuters, qui a eu connaissance d'une note envoyée par Lasry à ses clients, la nouvelle a depuis été confirmée par la Maison Blanche, qui n’a pas voulu s’exprimer sur les motifs de cette décision.

Celle-ci a soulevé une vague de spéculations dans la presse anglo-saxonne, notamment nourries par une source dont la fiabilité peut être mise en doute, le tabloïd le New York Post: selon ce dernier, Marc Lasry aurait renoncé à son séjour parisien à cause de liens avec des personnes incriminées dans une affaire de blanchiment d’argent à travers un réseau de jeu clandestin russe.

L’annonce du renoncement du milliardaire au poste est en effet arrivée quelques jours après l’arrestation de son ami et partenaire de jeu Ilya Trincher, soupçonné d’avoir organisé des parties de poker illégales, selon le New York Post. Marc Lasry, qui a levé au moins 1 million de dollars pour la campagne présidentielle démocrate de 2012, serait un joueur chevronné et participerait à des parties de poker (légales, cette fois) qui peuvent coûter 20.000 dollars la main.

Les révélations du New York Post ont poussé d'autres médias à s'intéresser au sujet, et ils livrent un tableau un peu plus nuancé du dossier. CNN rapporte ainsi le témoignage d’une source proche de Marc Lasry:

«Tout le monde sait que Marc participe à de grandes parties privées de poker, mais il n’a jamais été contacté par qui que ce soit qui travaille sur l’enquête [liée au blanchiment d’argent]. Il avait déjà décidé de [renoncer à sa nomination] avant que toute cette histoire ne fasse surface.»

The Telegraph cite lui aussi une source proche du financier, selon qui ce dernier a bien joué au poker avec plusieurs des personnes accusées, dont Ilya Trincher, mais a accueilli comme une «surprise totale» l'annonce des poursuites contre eux. Le quotidien britannique estime cependant que cette actualité aurait rendu plus complexe sa procédure de confirmation par le Sénat à l’ambassade de la rue Gabriel à Paris.

Ces médias estiment que la vraie raison du renoncement de Marc Lasry est liée à son activité chez Avenue Capital, CNN expliquant, exemples passés à l'appui, que la transition de patron de hedge fund à ambassadeur est incroyablement complexe: le futur diplomate doit liquider ses intérêts financiers dans le fonds mais aussi s'assurer que ses autres investissements ne donneront pas lieu à des soupçons de conflit d'intérêts.

Selon CNBC, Lasry aurait d'ailleurs abandonné à cause des négociations particulièrement dures avec la Maison Blanche, qui réclamait aussi qu'Avenue Capital se débarrasse de ses participations en France, évaluées à 400 millions de dollars. Mais la chaîne financière explique également que l'arrestation des suspects dans l’affaire du réseau de jeu clandestin aurait été «la goutte qui a fait déborder le vase».

Daphnée Denis
Daphnée Denis (114 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte