Horst Tappert de «Derrick» a fait partie de la Waffen-SS, mais on ne sait pas encore pourquoi

Horst Tappert dans «Derrick»

L'acteur allemand Horst Tappert, qui prêta ses traits à l'inspecteur Derrick dans la série télévisée culte du même nom pendant près d'un quart de siècle, est un ancien nazi, révèle le quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung.

D'après les recherches menées par un sociologue allemand, Jörg Becker, auprès du Bureau allemand des états de service, qui détient une mine d'informations sur les soldats de l'armée allemande tombés au cours des deux dernières guerres mondiales, Horst Tappert s'est engagé dans la Waffen-SS en 1943, alors qu'il était âgé de 19 ans. Il était grenadier —ce qui correspond au grade le plus bas pour un soldat— dans le régiment d'infanterie SS «Totenkopf» («tête de mort»), qui est un insigne célèbre des troupes hitlériennes.

Décédé en 2008, l'acteur n'avait jamais évoqué cet épisode de sa vie, se bornant à déclarer qu'il avait été «soldat dans la Wehrmacht». Détail croustillant que souligne le quotidien Die Welt: il aurait apparemment eu Herbert Reinecker, l'inventeur de la série, pour camarade d'infanterie. Ce dernier dirigeait à l'époque un service dédié à la propagande dans la Waffen-SS.

Mais un spécialiste de la SS, Jan Erik Schulte, tempère ces révélations dans une interview au Spiegel, rappelant que de nombreux jeunes Allemands ont été enrôlés presque de force à l'époque:

«Les documents dont nous disposons aujourd'hui ne permettent pas de savoir dans quelles circonstances Horst Tappert s'est engagé. Nous ne connaissons pas l'ampleur des pressions auxquelles il a été soumis afin qu'il s'engage dans la Waffen-SS. La pression [...] était déjà très forte en 1943, en particulier sur les jeunes hommes. […]

Il y avait des manifestations durant lesquelles des officiers de la Waffen SS exerçaient de fortes pressions sur tout un groupe d'adolescents, ce qui conduisait ensuite à des engagements collectifs —il y  a aussi des documents qui prouvent que certains parents se plaignaient après coup de cette façon d'agir. Mais il est aussi certain que l'enrôlement devait être être justifié par des motifs individuels. Et en 1943, il y avait aussi bien entendu des inscriptions volontaires. »

Cette année-là, les troupes de la Waffen-SS comprenaient déjà 250.000 hommes.