Life

Ecoutez la voix de Graham Bell, l'inventeur du téléphone, enregistrée il y a 128 ans

Célésia Barry, mis à jour le 26.04.2013 à 17 h 25

Portrait d'Alexander Graham Bell, Library and Archives Canada, Wikimedia commons

Portrait d'Alexander Graham Bell, Library and Archives Canada, Wikimedia commons

C'est probablement l'un des premiers enregistrements audio, vieux de 128 ans. Des scientifiques du Smithonian Institut sont parvenus à restaurer un enregistrement de la voix d'Alexander Graham Bell, l'inventeur du téléphone, rapporte l'International Business Times.

Alexander Graham Bel, un ingénieur féru de langage, a enregistré sa voix le 15 avril 1885 dans son laboratoire Volta, à Washington aux Etats-Unis, raconte l'International Business Times. Pour cela, il a utilisé un disque de cire et de carton, une matière très fragile. Pour restaurer ce disque, l'équipe du Smithonian Institut a utilisé un système de balayage optique, un moyen non invasif d'extraire l'enregistrement audio d'un support, explique l'International Business Insider. Les traces d'usures ont ainsi été effacées.

Selon son site, l'institut Smithonian possède près de 400 enregistrement audio anciens, dont 200 qui proviennent directement du laboratoire d'Alexandre Graham Bell. Ces enregistrements, résultats des multiples essais d'enregistrement du son d'Alexander Graham Bell, Thomas Edison (inventeur du phonographe) et Emile Berliner (inventeur du gramophone), ont été offerts à l'institut par ces trois inventeurs.

Charlotte Gray, la biographe d'Alexander Graham Bell, décrit sa réaction à la première entente de l'enregistrement.

«J'ai entendu la diction claire d'un homme dont le père, Alexander Melville Bell, avait été un professeur d'élocution célèbre. […] J'ai également entendu l'élocution claire d'un mari dévoué à sa femme sourde, Mabel, qui lisait sur les lèvres. […] La voix est forte et vigoureuse, comme l'était l'inventeur, qui nous parle enfin à travers les âges.»

Le plus vieil enregistrement audio du monde date de 1860 et a été réalisé par le Français Edouard-Léon Scott de Martinville et restauré en 2008, notait alors le Point. Il s'agissait d'Au clair de la lune chanté par une femme.

Célésia Barry
Célésia Barry (113 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte