Les Démocrates texans s'amusent à faire des oreilles de lapin à Bush

La photo, sur la page Facebook du Parti démocrate de Dallas.

Cinq présidents américains réunis devant un objectif. Le «club le plus exclusif de l’histoire», selon viralread.com, immortalisé pour l’ouverture du centre présidentiel George W. Bush à Dallas. Les cinq hommes fixent l’objectif, tout sourire, et Barack Obama fait des oreilles de lapin derrière la tête de Georges W. Bush. La photo, postée sur la page Facebook de l’antenne du Parti démocrate de Dallas, tourne depuis quelques heures (décalage horaire oblige) sur les réseaux sociaux, avec sa légende:

«Le président Obama amuse la galerie lors de la dédicace du Centre présidentiel Bush»

Sauf que cette photo est fausse, annonce le site viralread.com. Retouchée par les militants du Parti démocrate de Dallas, alors même que l’évènement se voulait détaché du champ politique. La photo a déjà gagné plus de 2.400 likes et été partagée plus de 3.500 fois (au moment où on écrit ces lignes).

Face à la viralité de la photo, la légende a été modifiée. Désormais, elle précise aussi que:

«Le président Georges W. Bush comme le président Barack Obama sont connus pour leur sens de l’humour. Cette image humoristique retouchée ne doit pas être prise au sérieux.»

Ce que certains utilisateurs de Facebook n’ont pas pu s’empêcher de faire.

Au-delà de la simple blague un peu lourde et malvenue, ce détournement se déroule dans un Etat, le Texas, au contexte politique particulier. Ce bastion républicain n’a pas voté démocrate dans une élection depuis 1994. Pour voir un candidat démocrate à la présidentielle plébiscité au Texas, il faut même remonter à 1980.

Mais l’Etat aux 38 grands électeurs voit sa population rajeunir, à l’avantage des démocrates, tandis que les minorités, notamment hispaniques pèsent de plus en plus dans l'électorat. «La communauté latino forme désormais 38% de la population de l’Etat, et pourrait passer majoritaire d’ici 2020», indique ABC News. Une communauté latino acquise à Barack Obama (au Texas, 70% des suffrages en 2012).

Pour les Républicains, il est hors de question de perdre cette place forte. Pour les Démocrates, en revanche, c'est l'heure des préparatifs de guerre. Un nouveau groupe de campagne, appelé Battleground Texas et géré par deux vétérans de la campagne 2012 de Barack Obama, a été dépêché sur place avec pour tâche de conquérir l’Etat. Mais pas pour tout de suite, prévient Jeremy Bird, l’un des deux tacticiens:

«Ça va demander beaucoup d’investissement et d’argent, au vu de la taille de l’Etat. Les Républicains ont gagné les 100 dernières élections par Etat, et nous n’ignorons pas la difficulté qui nous fait face. Mais nous ne devons pas attendre que quelque chose se passe, nous devons changer les choses nous-mêmes.»

Photo: La photo, sur la page Facebook du Parti démocrate de Dallas.
Devenez fan sur , suivez-nous sur
 
LU SUR...
TOPICS
PARTAGER
LISIBILITÉ > taille de la police
À la une de Slate »
LU,VU&ENTENDU
Publié le 26/04/2013
Mis à jour le 27/04/2013 à 10h22