Sports

Boston Bombers: l'équipe de basket féminine va changer de nom

Temps de lecture : 2 min

Logo / Boston Bombers
Logo / Boston Bombers

Les dirigeants du club ont réagi rapidement anticipant les indignations. L’équipe de basketball féminine, les Boston Bombers, va changer de nom après les attentats à la bombe survenus, lundi 15 avril, sur la ligne d’arrivée du marathon de Boston. Les explosions ont fait deux morts et près de 200 blessés. Par mail, un porte-parole du club s’est brièvement expliqué auprès de Gawker:

«Nos fans n’étaient pas à l’aise avec le nom.»

Un nouveau nom sera annoncé dans la semaine pour cette équipe féminine semi-professionnelle. Selon le site Enstars, il a déjà été trouvé. Les joueuses s’appelleront désormais les Boston Bulldogs. Une allusion aux autres clubs de la villes qui ont presque tous porté ce nom depuis 1926. Le site du championnat dans lequel elles évoluent a en effet enregistré récemment une équipe provenant de Boston sous cette appellation.

Le club cherche un nouveau logo pour remplacer l’actuel représentant une bombe en forme de ballon de basket. En attendant, l’équipe a fait le ménage sur Internet en supprimant tous les contenus en relation avec le nom «Boston Bombers». Exit la page Facebook, le compte Twitter ainsi que le site officiel (www.bostonbombersbasketball.com) mis en maintenance, certainement jusqu’à l’obtention d’un nouveau nom de domaine.

Plus tôt dans la semaine, la marque de vêtements Nike s’est retrouvée dans une situation similaire. Un tee-shirt bleu marine floqué «Boston Massacre» en lettres ensanglantées a été retiré de la vente de ses magasins après les explosions.

Il s’agit là d’un malheureux concours de circonstances puisque le «massacre» évoqué dans ce tee-shirt n'avait rien à voir avec les attentats perpétrés par les frères Tsarnaev. Non, le vêtement fait écho à un enchaînement de défaites —resté célèbre aux Etats-Unis— de l’équipe de baseball des Red Sox de Boston, en 1978, contre leurs rivaux historiques, les New York Yankees.

Robin Panfili Journaliste à Slate.fr

Newsletters

Bilqis Abdul-Qaadir, une carrière brisée par l’interdiction du hijab

Bilqis Abdul-Qaadir, une carrière brisée par l’interdiction du hijab

La basketteuse Bilqis Abdul-Qaadir avait tout pour devenir un symbole de réussite de la jeunesse musulmane américaine. Mais la Fiba lui a barré l’accès aux terrains, en raison de son voile.

Le sport pourrait favoriser les fuites urinaires chez les femmes

Le sport pourrait favoriser les fuites urinaires chez les femmes

On peut être jeune, sans enfant et souffrir d’incontinence urinaire à l’effort. Si le sport est révélateur de ce handicap, il peut aussi en être à l’origine. Mais ce n’est pas une fatalité.

L'équipe féminine de football des États-Unis poursuit sa fédération en justice

L'équipe féminine de football des États-Unis poursuit sa fédération en justice

Vingt-huit joueuses ont décidé d'attaquer la fédé américaine pour discrimination liée au genre.

Newsletters