Monde

Afghanistan: dix enfants et un chef taliban tués lors d'une frappe américaine

Daphnée Denis, mis à jour le 08.04.2013 à 9 h 50

Dix-huit personnes, dont un important chef taliban, ont été tuées lors d’une frappe aérienne des forces de l’Otan en Afghanistan, samedi 6 avril. L’attaque, qui a eu lieu près de la frontière est entre l’Afghanistan et le Pakistan, a détruit la maison du chef taliban Ali Khan.

Selon le New York Times :

«En plus de tuer M. Khan et à peu près quatre autres combattants talibans, près de 10 enfants sont morts pendant l’attaque et au moins 5 femmes ont été blessées, selon Abdul Zahir Safi, le gouverneur de la région du Shigal où l’attaque s’est déroulée. Les officiers afghans estiment que les femmes et les enfants étaient des membres de la famille du chef taliban.»

Le président afghan Hamid Karzai a condamné la frappe et a demandé une enquête sur la mort des civils abattus. Selon la BBC, Karzai a également blâmé les talibans qui se servent «des civils et de leurs foyers comme de boucliers».

Cet épisode ravive les tensions entre Kaboul et les forces internationales encore présentes en Afghanistan. Alors qu’un repli de l’Otan est prévu fin 2014, le gouvernement afghan se montre de plus en plus critique envers les opérations militaires menées par les Etats-Unis et leurs alliés, en particulier à cause des attaques dans les zones résidentielles.

L’année dernière, une attaque dans la même région avait aussi causé la mort de 10 civils: depuis, le président afghan a interdit à son armée de demander l’aide de l’Otan pour mener des frappes aériennes. En outre, cela fait deux mois que les forces armées afghanes ont interdiction d’attaquer les aires résidentielles du pays.

Reste que l’armée américaine continue d’attaquer dans ces régions, affirmant que les frappes aériennes sont souvent essentielles à protéger la vie des soldats, explique le New York Times. Certains terrains accidentés se prêtent mal au mouvement des troupes au sol, notamment dans les zones les plus peuplées de Talibans.  

Ces derniers ont, quant à eux, abattu cinq Américains dans le sud de l’Afghanistan le même jour, comme le rappelle Slate.com.

Crédit photo: REUTERS/ Ahmad Masood  

Daphnée Denis
Daphnée Denis (114 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte