France

Aliénor en L, Augustin en S, Prescillia en ST2S... A chaque bac son prénom

Slate.fr, mis à jour le 02.04.2013 à 10 h 43

REUTERS

REUTERS

Depuis quelques années, le sociologue Baptiste Coulmont, auteur d'une Sociologie des prénoms (La Découverte, 2011), étudie les liens entre le prénom et la fréquence des mentions TB au bac, et propose sur son blog les résultats de ses découvertes. Cette année, il s’intéresse aux prénoms et aux séries du bac et comme l’an dernier, les résultats sont marquants, mais pas surprenants. Il y a comme un parfum de ségrégation sociale, ethnique et genré: aux prénoms anciens et / ou à la mode les séries générales —littéraire (avec une surreprésentation des filles) et / ou scientifique (avec une surreprésentation des garçons) —, aux prénoms «anglo-saxons»  et «arabes» les filières techniques. 

Ainsi, Aliénor, Violette et Orane font un carton en bac L (les Aliénor «sont 3 fois plus nombreuses à passer le bac “L” que ce qui est attendu à partir de leur nombre total» écrit Coulmont), Augustin et Marin sont dans le haut du panier du Bac S, tandis que Ahmed, Nadia et Amel forment le top 3 des prénoms du bac STG et que Prescillia, Allison et Alisson sont les plus représentées en ST2S.

Le tableau suivant montre — pour quelques séries du bac — ces prénoms surreprésentés (12 par série):

Le tableau plus grand est disponible sur le site du chercheur.

 

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte