Life

Un scientifique cherche à prédire le risque de récidive des criminels

Temps de lecture : 2 min

Un véhicule de la LAPD LifeSupercharger via Flickr CC License by
Un véhicule de la LAPD LifeSupercharger via Flickr CC License by

C'est un scénario à la Minority Report: en scannant le cerveau de criminels, le neuroscientifique Kent Kiehl affirme pouvoir prédire leur risque de récidive, rapporte le site Wired. «C'est la première fois qu'un scanner du cerveau est utilisé pour prédire la récidive», explique le chercheur.

Le neuroscientifique et son équipe du Mind Research Network, à Albuquerque, au Nouveau Mexique, ont rassemblé 96 criminels de sexe masculin issus de deux prisons d’Etat. Ils les ont ensuite soumis à un test d'impulsivité tout en observant leur cerveau grâce à la technique d'imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf), explique Wired.

Le test d'impulsivité consistait pour les détenus à appuyer le plus vite possible sur un bouton dès qu'ils apercevaient la lettre X sur un écran et à ne pas appuyer sur ce bouton lorsque la lettre K apparaissait.

Le programme était truqué pour que la lettre X apparaisse 84% du temps sur l'écran, ce qui habituait les détenus à appuyer sur le bouton, explique Wired et rendait difficile l'abstention lorsque la lettre K s'affichait.

Les scientifiques ont particulièrement observé le cortex cingulaire antérieur des criminels, une région du cerveau qui contrôle l'impulsion. Selon Wired, les détenus dont l'activité du cortex cingulaire antérieur était la plus faible obtenaient les plus mauvais résultats au test.

Tous les détenus ont ensuite été suivis pendant quatre ans après leur libération de prison. Ceux dont l'activité du cortex cingulaire antérieur est la plus faible ont eu un taux de récidive 2,6 fois plus élevé que les autres pour les crimes et 4,3 fois plus élevé pour les crimes non violents, ajoute le site Nature.

Kent Kiehl estime que son travail n'est pas encore suffisamment au point pour être utilisé. Il compte étendre son étude à plusieurs autres prisons de l’Etat du Nouveau-Mexique.

Si le projet du scientifique aboutit, les prisons et polices d’Etat s'équiperont peut-être de détecteurs de récidivistes. Les autorités pourraient alors surveiller de possibles criminels sans les condamner pour un crime qu'ils n'ont pas encore commis.

Célésia Barry

Newsletters

Comment mesure-t-on l'indice de la crème solaire?

Comment mesure-t-on l'indice de la crème solaire?

Indice 70, indice 20, indice 5... Qu'est-ce qui fait la différence?

Freud sur le bout de la langue

Freud sur le bout de la langue

Comment les concepts et réflexions du père de la psychanalyse ont imprégné une langue et y sont restés nichés.

La nouvelle tablette de Microsoft pourra-t-elle remplacer votre ordi portable?

La nouvelle tablette de Microsoft pourra-t-elle remplacer votre ordi portable?

Il y a un mois environ, délaissant le petit pour le gros, Microsoft a dévoilé sa Surface Pro 3, soit sa tablette la plus grande et la plus impressionnante de son histoire. Avec un écran de 12 pouces (!) et une fourchette de prix allant de 799€ à...

Newsletters