Culture

Shepard Fairey, du street art à l'espace (en passant par Obama)

Temps de lecture : 2 min

L'écusson de CASIS, agence Fiction
L'écusson de CASIS, agence Fiction

Il a contribué à l’élection d’Obama en 2008 (le poster Hope, c'est lui). Andre the Giant, son icône la plus connue, s’affiche sur les cinq continents. OBEY Clothing, la ligne de vêtements qu’il a créée en 2001, se porte à merveille. Il va à présent être représenté dans l’espace. D’après le blog de design co.Create, les astronautes de la Station spatiale internationale porteront sur leurs combinaisons un écusson rétro-futuriste créé par Shepard Fairey, de septembre 2013 à mars 2014.

CASIS Mission Patch ARK1 by Shepard Fairey from FCTN on Vimeo.

L'écusson met en scène, dans une palette de vert citron et bleu sarcelle, la Station spatiale internationale surplombant une Terre géodésique façon Buckminster Fuller –ou, plus proche de nous, Géode de la Villette. Dessiné pour le lancement du projet ARK1 (Advancing Research Knowledge 1), connu à l’origine comme «Increment 37/38» d’après le blog Space Ref, l'écusson vient marquer un tournant dans l’histoire de la communauté aéronautique.

Pour la première fois, la Nasa a recours à un tiers pour acheminer des charges utiles à la Station spatiale internationale. En effet, ARK1 est le premier lancement du programme Casis (Center for the Advancement of Science in Space), sélectionné en 2011 par la Nasa pour optimiser l’utilisation de la partie américaine de la Station spatiale internationale jusqu’en 2020. D’après le site du programme, «Casis est dédié au soutien et à l’accélération des innovations et des nouvelles découvertes qui vont améliorer la santé et le bien-être des gens sur notre planète. Le but du Casis est de rapporter la magie de l’espace sur Terre».

Concrètement, Casis sponsorise des projets scientifiques et entrepreneuriaux se déroulant en microgravité, prenant avantage de l’orbite terrestre basse sur laquelle se trouve la station internationale ou des diverses conditions offertes par l’espace. ARK1 amènera notamment les protéines que les biologistes ne parviennent pas à cristalliser sur Terre. Si ces cristaux poussent en microgravité, il sera possible d’analyser la structure des protéines qui les constituent, et éventuellement d’en tirer des applications biomédicales.

Le directeur exécutif en intérim de Casis, Jim Royston, a déclaré à Space Ref:

«Avoir un artiste aussi talentueux et reconnu que Shepard Fairey pour le design de cet écusson, qui est très important, va permettre à Casis d’atteindre de nouveaux publics, ce qui améliorera notre mission de promotion du National Lab [la partie américaine de la Station].»

Casis sponsorise notamment le programme «Story Time From Space», qui diffuse des vidéos des astronautes de la station internationale lisant des livres pour enfants.

Dans une vidéo diffusée sur le site de l’agence Fiction, qui l’a recruté pour le projet, Shepard Fairey a déclaré:

«J’essaie toujours d’utiliser mon art pour réaliser des projets qui sont stimulants […] C’est vraiment spécial, je suis simplement flatté et honoré d’avoir eu l’opportunité de créer quelque chose qui deviendra un petit symbole de la manière dont les choses peuvent avancer.»

Pamela Duboc

Newsletters

Au Brésil, des salles vides pour un film qui est pourtant le plus gros succès du moment

Au Brésil, des salles vides pour un film qui est pourtant le plus gros succès du moment

Les entrées de «Rien à perdre», biopic du fondateur de l'Église universelle du Royaume de Dieu, battent des records. Mais presque aucun spectateur ne va voir le film.

Pour protester contre l'élitisme d'un projet culturel, des artistes construisent une fontaine composée de 240 pénis

Pour protester contre l'élitisme d'un projet culturel, des artistes construisent une fontaine composée de 240 pénis

À l'intérieur de l'oeuvre? Des toilettes publiques qui actionnent la fontaine lorsque quelqu'un tire la chasse d'eau.

Cannes 2018, jour 11: derniers feux de la Croisette et fils conducteurs

Cannes 2018, jour 11: derniers feux de la Croisette et fils conducteurs

Après la présentation des derniers films sélectionnés au Festival, vue d’ensemble sur certaines tendances d’une édition globalement réussie.

Newsletters