Monde

L'incroyable histoire des Ovitz, la famille de nains qui a survécu à Auschwitz et au Dr Mengele

Célésia Barry, mis à jour le 25.03.2013 à 13 h 10

Elizabeth, Perla, Rozika, Frieda et Franziska Ovitz, photographie du Guardian

Elizabeth, Perla, Rozika, Frieda et Franziska Ovitz, photographie du Guardian

«Le Dr Mengele était comme une star de cinéma en plus beau. N'importe qui aurait pu en tomber amoureux. Mais personne n'aurait pu imaginer qu'une bête se cachait derrière ce beau visage.»

Le Daily Mail raconte l'histoire de Perla Ovitz et de ses frères et sœurs, une famille qui a survécu au camp d'extermination d'Auschwitz. Ils furent l'objet des expérimentations du Dr Mengele.

Perla est née en 1921 à Rozavlea, en Transylvanie. Comme six de ses frères et sœurs, Perla est naine. Doués pour la musique, les Ovitz forment la troupe Lilliput. Ils jouent avec succès leurs spectacles musicaux pendant quinze ans et se produisent même devant le roi Charles II de Roumanie à Bucarest, indique le Daily Mail.

La fratrie vit dans une grande maison, et à l'entreprise familiale s'ajoutent des époux. Alors que les nains évoluent sur scène, les Ovitz de taille normale travaillent en coulisses. Ensemble, ils constituent la première troupe d'acteurs nains de l'histoire du divertissement, note The Guardian.

En 1933, Adolf Hitler est élu chancelier. Celui-ci ordonne la mise en place de l'Aktion T-4, une campagne d'assassinat des handicapés physiques et mentaux, explique The Guardian. Sept des frères et sœurs Ovitz sont nains, et tous sont de confession juive. Le 19 mai 1944, deux mois après l'invasion de la Hongrie par l'Allemagne nazie, ils sont déportés à Auschwitz-Birkenau et immédiatement conduits aux chambres à gaz.

«Soudain, nous avons senti le gaz, raconte Perla au Guardian. Nous haletions lourdement, et certains d'entre nous se sont évanouis. Plusieurs minutes sont passées, peut-être des secondes, puis nous avons entendu une voix en colère venant de l'extérieur: ''Où est ma famille de nains?''»

Cette voix est celle de Josef Mengele. Surnommé l'«ange de la mort», ce médecin nazi utilise les prisonniers d'Auschwitz pour ses expériences médicales inhumaines. Ce jour-là, les sept nains, leurs deux sœurs de taille normale, leur belle-sœur et deux de leurs enfants deviennent les sujets d'étude du médecin. Deux familles originaires du même village prétendent faire partie de leur famille pour échapper aux chambres à gaz, indique The Guardian. La famille Ovitz est désormais composée de vingt-deux personnes.

S'ils sont mieux traités que les autres prisonniers –une famille entière de nains est rare–, les Ovitz subissent les cruelles expérimentations du Dr Mengele, qui cherche à prouver que le judaïsme mène au nanisme et au handicape, explique The Guardian.

«Nous savions tous qu'il était impitoyable et capable des pires comportements sadiques. Quand il était en colère, il devenait hystérique et tremblait de rage.»

Plusieurs témoignages de survivants racontent que les Ovitz se produisirent en spectacle pour les nazis. Comme beaucoup de prisonniers doués d'un talent, ils furent forcés d'en faire usage. Un champion d'échec fut ainsi gardé en vie afin de jouer avec le Dr Mengele, raconte the Guardian. Mais jusqu'à la fin de sa vie, en septembre 2001, Perla nie que les Ovitz aient pris part à la vie nocturne du camp.

Toute la famille a survécu à la guerre. En 1949, ils émigrent en Israël et la troupe Lilliput joue jusqu'en 1955. Josef Mengele meurt noyé en 1979 sans jamais avoir été jugé.

«Si les juges m'avaient demandé s'il devait être pendu, je leur aurais dit de le laisser partir, confie Perla au Daily Mail. J'ai été sauvée par la grâce du diable, Dieu donnera à Mengele ce qui lui est dû.»

Célésia Barry
Célésia Barry (113 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte