Monde

Envoyez un mail à George W. Bush pour les 10 ans de la guerre en Irak... ou pas

Cécile Dehesdin, mis à jour le 20.03.2013 à 11 h 35

George W. Bush / Reuters

George W. Bush / Reuters

A l'occasion des 10 ans du début de la guerre américaine en Irak, Gawker propose à ses lecteurs d'envoyer un petit mail à George W. Bush, le président américain qui l'avait décidée, et publie en toute simplicité son adresse mail, [email protected]

On a donc essayé de lui envoyer une question:

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Mais on a immédiatement reçu une réponse automatique nous prévenant que le mail n'avait pas pu être reçu par son destinataire puisque cette adresse mail était «inconnue» du système. La boîte mail de George Bush a-t-elle été inondée au point que son équipe technique a décidé de la supprimer? Le nom de domaine ogwb.org correspond en tout cas au «centre présidentiel de George W. Bush».

Comme le souligne un commentateur de Gawker, il a été enregistré en 2009 par Brian Cossiboom, le vice-président des opérations au sein de la fondation George W. Bush. Quand on se rend désormais sur le whois du nom de domaine, la personne qui a enregistré ogwb.org est anonymisée (on trouvait avant adresse, numéro de téléphone et adresse mail, peut-être a-t-il aussi été inondé de spams et autres coups de fil désobligeants).

Gawker a obtenu cette adresse mail de Bush grâce (à cause?) des piratages par un hacker ou une hackeuse qui se surnomme «Guccifer». C'est déjà Guccifer qui revendiquait le piratage de comptes mails de proches de l'ancien président des Etats-Unis début février. Des photos privées avaient alors circulé, dont ce qu'il semble être des toiles peintes par l'ancien dirigeant américain.

Cette fois-ci, Guccifer a envoyé au site The Smoking Gun ce qu'il/elle affirme être des mémos confidentiels envoyés à Hillary Clinton à propos de l'attaque contre le consulat de Benghazi en Libye, le 11 septembre 2012. Gawker note que Guccifer n'a pas donné de réelles explications à ces piratages. Il/elle vise les Républicains et les Démocrates, et semble hacker compte mail après compte mail grâce aux informations obtenues à chaque piratage. 

Il/elle a fait part au Smoking Gun de considérations fumeuses sur la Réserve fédérale et les illuminati, déclarant entre autres:

«Le mal dirige notre putain de monde !!!!!! Je vous le dis, ce monde de demain sera libre des illuminati ou il ne sera plus.»

Comme le précise Gawker, pas moyen de savoir si ces déclarations sont sérieuses ou ne sont qu'un moyen de troller.

Cécile Dehesdin
Cécile Dehesdin (610 articles)
Rédactrice en chef adjointe
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte