Monde

Prémonitoire: l'Espagnol qui avait rêvé du nouveau pape François la veille de la démission de Benoît XVI

Temps de lecture : 2 min

Twitter Bird Sketch shawncampbell via Flickr CC License by
Twitter Bird Sketch shawncampbell via Flickr CC License by

Etrange rêve prémonitoire rapporté par El Mundo et l'édition espagnole de l'Huffington Post au lendemain de l'élection du nouveau pape. Le Madrilène Alejandro R. de Cabo aurait rêvé d'un pape nommé François la nuit précédant la résignation officielle de Benoît XVI, le 11 février 2013.

La prédiction aurait pu rester ignorée du reste du monde si sa petite amie n'avait pas eu l'idée de la tweeter le lendemain sur son compte Twitter personnel.

«Mon copain s'est réveillé à 4 heures du matin la nuit dernière en disant qu'il avait rêvé d'un nouveau pape appelé "François Ier" et aujourd'hui Benoît renonce.»

Avec l'élection du nouveau pape en la personne de Jorge Mario Bergoglio et le choix du prénom de François, le tweet s'est depuis propagé de manière virale, avec presque 50.000 retweets au compteur actuellement, sans compter les milliers de commentaires.

«Yolanda de Mena et Alejandro de Cabo à Rome pour témoigner en tant qu'accusés pour Vatileaks. Silence absolu [au Vatican] jusqu'à ce que tout soit clarifié.»

Newsletters

Le Covid-19 semble aiguiser l'appétit de la Chine communiste pour Taïwan

Le Covid-19 semble aiguiser l'appétit de la Chine communiste pour Taïwan

Le désir de Pékin de contrôler cette île perçue comme rebelle ne peut qu'être avivé par l'incontestable succès de la limitation du coronavirus.

Comment un voyage peut changer votre vie (Rediffusion)

Comment un voyage peut changer votre vie (Rediffusion)

Nous venons de traverser une période peu propice aux rencontres et par conséquent aux enregistrements si forts et personnels de Transfert. Pour ne pas vous laisser sans épisode pendant plusieurs semaines, nous avons choisi de vous rediffuser...

Pro ou anti-Trump, les médias américains toujours plus clivants

Pro ou anti-Trump, les médias américains toujours plus clivants

Donald Trump et les médias, c'est compliqué: quand une info lui déplaît, il hurle à la «fake news» et fait huer les journalistes dans ses meetings. Même Fox News, pourtant très à droite, n’est pas exempte de ses critiques. La...

Newsletters